Alcatel Entreprises de nouveau en vente ?

Michel Combes, le PDG d'Alcatel-Lucent, se préparerait à se séparer de la branche Entreprises

Michel Combes, le PDG d'Alcatel-Lucent, se préparerait à se séparer de la branche Entreprises

Pour la deuxième fois en trois ans, Alcatel-Lucent serait en quête d'un repreneur pour sa branche Entreprises. Une revente d'actifs permettrait à l'équipementier franco-américain de réduire ses dépenses. 

Citant des sources anonymes, l'agence Reuters rapporte qu'Alcatel-Lucent serait de nouveau à la recherche d'un acquéreur pour sa branche Entreprises avec l'aide de la banque Lazard. Cette division regroupe ses activités dans la téléphonie IP et les commutateurs Ethernet.

Il y a deux ans, Alcatel-Lucent avait déjà confirmé qu'il envisageait des « options stratégiques » pour les actifs de sa branche Entreprises. Cette dernière incluait alors l'activité centres d'appels de Genesys qui fut vendue 1,5 Md$ début 2012.

Une décision logique dans le cadre du « Plan Shift »

Concernant la nouvelle tentative de cession annoncée par Reuters, un porte-parole d'Alcatel-Lucent a déclaré que l'entreprise ne commente pas « les rumeurs et les spéculations ».

Actuellement, le groupe français cherche à céder 1 milliard d'euros d'actifs et à supprimer 15 000 postes d'ici 2015 pour renouer avec la rentabilité. Ces actions sont mises en oeuvre dans le cadre du nouveau plan stratégique Shift. Lancé en juin sous l'impulsion de Michel Combes, le CEO d'Alcatel-Lucent, il prévoit également un recentrage des activités du groupe sur les réseaux IP et l'ultra haut débit.

Une branche Entreprise aux ressources inégales

Pour faciliter la vente de sa branche Entreprises, Alcatel-Lucent pourrai la scinder en deux, séparant la branche ToIP (928,6 M$ de CA en 2012) de la branche commutateurs Ethernet (238,1 M$). Il y a deux ans, en effet, les acheteurs potentiels trouvaient la division téléphonie peu attrayante. Ils lui reprochaient des coûts trop élevés liés à une main d'oeuvre européenne syndiquée et une ligne de produits dépréciée par la montée en puissance des opérateurs en téléphonie basés sur le cloud.

Dans le secteur des commutateurs Ethernet, Alcatel-Lucent dispose d'1,2% de part d'un marché mondial estimé à 20 milliards de dollars par Dell'Oro Group. L'équipementier est bien parvenu à signer quelques gros contrats avec l'université d'État de la Californie ou la mutuelle américaine Advocate Health Care, mais les matériels ont été vendus avec une ristourne de 74%.

Ajouter un commentaire
3
Commentaires

Fabrice Bonjour, cet article n'est pas une traduction d'un "post sorti de technoworld écrit par un bloggeur financé par Cisco" mais une traduction d'un article écrit par un journaliste du journal américain Network World. Fabrice Alessi Rédacteur en chef

JB La "ristourne" sur un tel volume est pratiquée par tous les constructeurs réseau.

Ludovic Cet article aurait plus de crédibilité si on ne s'apercevait pas que c'est juste une traduction d'un post sorti de technoworld écrit par un bloggeur financé par Cisco, un conurrent direct d'Alcatel Lucent Enterprise. Alcatel Lucent Enterprise c'est juste le premier équipementier Européen et le 3ème en Lan Switching. Beaucoup de journalistes critique la solution cloud d'Alcatel Lucent, mais combien de ceux qui sont dans le cloud ont prouvé que cela fonctionne et que cela se vend? Pas trop. Parce qu'Alcatel Lucent sait d'abord faire des solutions qui fonctionnent avant de faire du marketing et acheter des pages entières et des bloggers, cette enterprise de premier ordre d'un point de vue technique est en train de payer son manque de communication. Si Alcatel Lucent Enterprise a raté un virage, c'est celui de la communication marketing. Tous les gens qui connaissent le milieu savent que d'un point de vue purement technique, Alcatel Lucent est un très très sérieux concurrent.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité