Alliance Entreprendre devient actionnaire majoritaire du groupe Acial

Acial, codirigée par Mohamed Hassen (à gauche) et Petros Mavrocordatos, prévoit de réaliser une première acquisition d'ici début 2021. (Crédit : Acial)

Acial, codirigée par Mohamed Hassen (à gauche) et Petros Mavrocordatos, prévoit de réaliser une première acquisition d'ici début 2021. (Crédit : Acial)

Dans le cadre d'un plan de croissance externe, la SSII Acial accueille à son capital Alliance Entreprendre et Bpifrance. Le premier devient actionnaire majoritaire.

La stratégie de croissance d'Acial va pouvoir prendre forme. L'ESN spécialiste du test logiciel accueille deux investisseurs à son capital. Le fonds d'investissement Alliance Entreprendre devient actionnaire majoritaire du groupe avec un peu plus de 45% des parts, quand celles de Bpifrance montent à 10%. Le capital restant est détenu par les dirigeants associés d'Acial : Petros Mavrocordatos et Mohamed Hassen. Ces derniers ont reçus les conseils de la banque d'affaires Crescendo finance, et indiquent que quatre investisseurs potentiels leur ont été présentés pour leur projet. En plus de capacités de financement, les deux actionnaires devaient aussi avoir une capacité d'accompagnement à réaliser une acquisition.

Car le but d'Acial est bien de continuer son développement via une acquisition dans un premier temps. Le groupe veut consolider sa présence à l'international et sur des activités qu'elle souhaite développer. Les critères principaux sont donc un acteur ayant une présence en France mais aussi en Europe (ou Singapour, Afrique du Nord, ou Canada), une expertise dans la RPA et/ou dans le secteur de l'industrie, où Acial souhaite se renforcer. L'entreprise ne doit pas être trop petite non plus pour justement pouvoir répondre au critère géographique. Mais le groupe ne laisse aucune porte fermée dans sa recherche d'une première opération de croissance externe.

Multiplier les recettes par cinq en cinq ans

Concernant l'aspect accompagnement des investisseurs recherché par Acial, un comité de suivi a été mis en place. Il rassemble les deux dirigeant de l'ESN, une personne de Bpifrance et deux d'Alliance Entreprendre, plus un auditeur libre par actionnaire. Le but est de réaliser la première acquisition d'ici début 2021.

Car selon la stratégie de MM. Mavrocordatos et Hassen, l'idée est de multiplier par cinq le chiffre d'affaires de l'entreprise d'ici cinq ans. Et cela devrait passer par environ trois acquisitions. En 2019, Acial a réalisé 23 M€ de recettes. Le spécialiste du test logiciel compte aujourd'hui une centaine de clients actifs et 290 salariés répartis à Paris mais aussi à Nantes (où le groupe à son centre de services national), Lille, Lyon et Sophia-Antipolis. Une filiale suisse de 10 personnes est pour le moment la seule présence internationale du groupe.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité