Annuels Sage : la part des souscriptions passe à 37% du chiffre d'affaires

Stephen Kelly, CEO de Sage : « Lancée en octobre 2017, Sage Business Cloud est la plateforme qui nous permettra d’accélérer. »

Stephen Kelly, CEO de Sage : « Lancée en octobre 2017, Sage Business Cloud est la plateforme qui nous permettra d’accélérer. »

L'éditeur de logiciels de gestion Sage a engrangé 1,89 Md€ de facturations lors de son exercice 2016, dont près de 700 M€ proviennent des souscriptions.

Cela fait maintenant trois ans que Sage parvient à enregistrer une croissance organique de son chiffre d'affaires d'au moins 6%. Au cours de son exercice 2017, l'éditeur britannique de logiciels de gestion a précisément vu ses revenus croître de 6,6% à 1,69 Md£ (1,89 Md€) par rapport aux douze mois précédents. De son côté, le résultat d'exploitation de l'entreprise s'est apprécié de 10,3% à 475 M£ (533,6 M€).



78% de chiffre d'affaires récurrent

La hausse des facturations globales de Sage a été principalement portée par la croissance des revenus récurrents. Sur un an, ils ont représenté 1,314 Md$ (1,47 Md€), progressant ainsi de 9% pour représenter 78% de l'activité globale de l'éditeur. Inclus dans ce montant, les revenus issus des souscriptions ont connu une hausse de 30,3% et sont établis à 37% du chiffre d'affaires total.

Dans ce contexte de montée en puissance du paiement de loyers par les clients, Sage est parvenu à freiner la baisse de son activité historique de vente de logiciels hors souscription et services associés (mises à jour, notamment). Le chiffre d'affaires a atteint ici 299 M£ (336 M€) contre 303 M£ (340,5 M€) lors de l'exercice 2016. Une baisse d'1,4% qui tranche avec le recul de 8,4% enregistré l'an dernier.

320 M€ de revenus en France

« En France nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 320M€ en légère progression par rapport à l'année dernière. Aujourd'hui la part du revenu récurrent s'élève à 85% de notre chiffre d'affaires total », indique Laurent Dechaux, le directeur de Sage pour l'Europe du Sud. Les ventes de l'ERP X3 ont été particulièrement dynamiques avec une hausse de 20%. Quant aux services, ils ont généré des revenus en croissance de 15% dans l'Hexagone.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité