Annuels Sodifrance : le résultat opérationnel courant en repli de 40,4%

Pour 2018, Sodifrance s'est fixé pour objectif de revenir à un taux de marge opérationnelle de 6%. Illustration : D.R.

Pour 2018, Sodifrance s'est fixé pour objectif de revenir à un taux de marge opérationnelle de 6%. Illustration : D.R.

Le travail d'intégration de Netapsys dans Sodifrance a fait reculer le ROC du groupe à 4,2 M€ l'an dernier. Fort du travail de restructuration fait au sein de sa filiale, l'ESN espère retrouver un niveau de marge d'exploitation de 6% cette année.

En 2017, l'ESN Sodifrance a consenti beaucoup d'investissements pour intégrer son homologue Netapsys qu'elle a racheté en octobre 2015. Conséquence de ces dépenses, son résultat opérationnel courant s'est replié sur l'ensemble de l'année de 40,4% à 4,2 M€ par rapport à l'exercice précédent. Il a donc représenté 3,8% des 110,8 M€ de chiffre d'affaires que Sodifrance a réalisés l'an dernier, alors que la société de services s'était habituée à des taux de 7% ces deux dernières années. Son résultat net a fondu lui aussi, passant de 3,64 M€ à 1,63 M€ entre ces deux périodes. « Les pertes sur les dérives projets de Netapsys sont de l'ordre de 2 M€ auxquels s'ajoutent 650 000 € de coûts de restructuration », précise Sodifrance, par voie de communiqué de presse. En terme de résultat net, la perte s'élève à 830 K€ sur Netapsys contre des gains de 2,4 M€ sur Sodifrance.

Une nouvelle direction pour redresser Netapsys

Aux dires de son acquéreur, Netapsys a fait les frais d'absence d'investissement par le passé et d'un manque de culture de gestion. A compter de l'été dernier, une nouvelle direction a été mise en place au sein de la filiale, avec pour mission de démarrer un plan de récupération et de cesser la vente de projets à perte. A travers elle, Sodifrance a dû mobiliser ses équipes et investir en nouvelles ressources support ou en conseil extérieur pour recréer des fondamentaux sains avant d'absorber Netapsys.

D'un point de vue géographique, Sodifrance a dégagé en 2017 la plupart de ses revenus en Île-de-France (55%), en second lieu dans l'Ouest (32%), puis en région lyonnaise (7%) et dans l'Est (3%).

400 embauches programmées en 2018

Pour son exercice 2018, l'ESN s'est fixé comme priorité de revenir à une marge opérationnelle de 6%. L'entreprise est d'autant plus confiante dans sa capacité à atteindre cet objectif que les résultats sur le périmètre de l'ex-Netapsys sont en amélioration au premier trimestre 2018. En Outre, les restructurations qu'elle a entreprises l'an dernier représentent une économie de 1,5 point de marge pour le groupe. Cette année, le plan de recrutement de Sodifrance porte sur 400 embauches contre 300 en 2017.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité