Annuels VMware : Forte poussée du SaaS sur fond de hausse de revenus mesurée

« Nous attendons avec impatience la fusion avec Broadcom, qui devrait être finalisée au cours de l'exercice en cours de Broadcom », a déclaré Raghu Raghuram, le CEO de VMware, à l’occasion de la publication des résultats annuels de l’éditeur. Crédit photo : VMware

« Nous attendons avec impatience la fusion avec Broadcom, qui devrait être finalisée au cours de l'exercice en cours de Broadcom », a déclaré Raghu Raghuram, le CEO de VMware, à l’occasion de la publication des résultats annuels de l’éditeur. Crédit photo : VMware

Les revenus que VMware tirent de ses ventes en SaaS ont atteint un tiers de ses facturations au cours de son exercice 2023. Dans le même temps, les bénéfices de l'entreprises subissent une correction sensible.

Attendu à 3,66 Md$ par les analystes, le chiffre d'affaires de VMware a finalement représenté 3,71 Md$ pour le compte du quatrième trimestre de son exercice 2023 clos début février. Une croissance de 5,18 % d'une année sur l'autre, à mettre intégralement sur le compte de la forte accélération des revenus SaaS de l'éditeur. Ces derniers se sont appréciés de 36,29 % à 1,18 Md$, atteignant ainsi 31,9 % des facturations trimestrielles globales de la firme américaine. A la même époque de l'exercice 2022, leur contribution s'élevait à 24,58 %. Revers normal de la médaille, les revenus issus des ventes de licences ont baissé de 18,35 % à 845 M$. En revanche, les 1,68 Md$ de chiffre d'affaires provenant des activités services, en grande partie de la maintenance, affichent une très légère progression. Les résultats opérationnel et le bénéfice net ont, quant à eux, été respectivement ramenés à 658 M$ (-15,9 %) et 494 M€ (-15,7 %).

4 Md$ de revenus annuels dans le SaaS

Les résultats du quatrième trimestre ont permis à VMware de dégager un chiffre d'affaires de 13,3 Md$ sur l'ensemble de son exercice 2023, soit 3,88 % de mieux qu'en 2022. Là encore, ce sont les ventes SaaS et leur dynamisme qui ont joué le rôle de locomotive. Leurs revenus ont représenté 4 Md$ (+25 %) et 30 % (+ 5 points) des facturations de VMware sur 12 mois. Moitié moindre qu'en dernière partie d'exercice, le recul de 9,36 % des ventes annuelles de licences a abouti à un chiffre d'affaires de 2,83 Md$ dans ce domaine. La valeur tirée des ventes de services est restée stable à 6,5 Md$. Côté profitabilité, VMware accuse une baisse de 15,29 % à 2,02 Md$ de son résultat opérationnel et 27 % à 1,3 Md$ de son résultat net.

 « Ces résultats reflètent l'appétit constant des clients pour nos offres multi-cloud et notre capacité à aider les entreprises avec une approche intelligente du cloud », a déclaré Raghu Raghuram, le CEO de VMware, par voie de communiqué de presse. « Nous attendons avec impatience la fusion avec Broadcom, qui devrait être finalisée au cours de l'exercice en cours de Broadcom [Ndlr : clôture à fin novembre]. Nos solutions combinées offriront aux clients un plus grand choix et une plus grande flexibilité pour créer, exécuter, gérer, connecter et protéger leurs applications à grande échelle », a-t-il ajouté.

Un avertissement à venir de l'UE sur le rachat par Broadcom

Tout le monde ne porte pas le même regard positif sur le rachat de VMware par Broadcom, à commencer par l'Union européenne. D'après Reuters, le candidat acquéreur devrait recevoir un avertissement de l'organisme de surveillance de la concurrence de l'UE dans les prochaines semaines. En décembre dernier, Bruxelles a lancé une enquête concernant cette transaction à 61 Md$ qui pourrait bien poser quelques soucis en termes d'entrave à la concurrence. « L'enquête préliminaire de la Commission indique que l'opération pourrait permettre à Broadcom de restreindre la concurrence sur le marché de la fourniture de NIC, de FC HBA et d'adaptateurs de stockage », expliquait alors Commission européenne. Dans l'avertissement qu'elle va envoyer à Boradcom, l'institution indiquera ses griefs. A la suite de quoi Broadcom pourra demander une audience à huis clos pour y apporter des réponses. L'ensemble de la procédure lancée par la Commission en fin d'année dernière doit aboutir à une décision avant le 11 mai 2023.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, WiFi 7 et spatial pour étendre les réseaux

5G, WiFi 7 et spatial pour étendre les réseaux

Avec la 5G professionnelle, l'Open-RAN, le WiFi 7 et les communications spatiales en orbite basse, les réseaux sans fil devraient progressivement monter en puissance dans les...

Publicité