Arketeam rachète Scrypto Systems pour son logiciel bancaire

Arketeam est dirigée par Laurent Pasquier depuis 2008. (crédit. D.R.)

Arketeam est dirigée par Laurent Pasquier depuis 2008. (crédit. D.R.)

En se rapprochant du lillois Scrypto Systems, le cabinet de conseil IT Arketeam met la main sur le logiciel bancaire Protectel spécialisé dans la collecte d'informations légales et financières. Pour 2018, l'ensemble vise un chiffre d'affaires consolidé de 6,8 millions d'euros.

Créée en 2008 par Laurent Pasquier et Gilles Collin, Arketeam est un cabinet de conseil IT présent dans l'Est de l'Hexagone (Nancy), dans l'Ouest (Nantes) et également en Ile de France via son bureau parisien. L'entreprise vient de procéder au rachat de Scrypto Systems, un éditeur de logiciels de gestion financière installé à Lille, pour un montant de près d'un million d'euros. But de cette opération : permettre au cabinet de se développer sur le marché bancaire tout en profitant du dynamisme économique de la région des  Hauts-de-France. « Il s'agit d'une première acquisition », nous a indiqué Laurent Pasquier, président d'Arketeam. « Elle est assez stratégique et va nous permettre d'ouvrir notre portefeuille clients et d'étendre notre couverture géographique ». Ce rachat a été effectué sur fonds propres et par de la dette classique.

Parmi les références clients de Scrypto Systems, on trouve notamment Société Générale, Barclays, Crédit Mutuel ou encore La Banque Postale. Son logiciel, Protectel, permet aux acteurs du secteur bancaire (banques et établissements financiers) de collecter des informations légales et financières et aux chargés de compte de s'assurer de la solvabilité et du profil d'un client (interdit bancaire, crédit en cours...).

15 recrutements prévus d'ici mi-2019

Créée en 1989 par Jean-Luc Barbet, Scrypto a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 500 000 en 2017 avec seulement 5 collaborateurs. Suite à ce rapprochement, Protectel, le produit phare de l'éditeur lillois déployé dans une cinquantaine de grands groupes va non seulement enrichir le portefeuille applicatif d'Arketeam (Efizion, Sign'up) mais également s'interfacer avec eux. L'offre de services sera renforcée à court terme par une équipe de consultants et d'ingénieurs connaissant les usages du monde bancaire. Suite à ce rachat, le fondateur de Scrypto quitte l'entreprise et part en retraite. Si la marque commerciale demeure, la structure juridique change pour devenir Arketeam Nord.

Arketeam a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 5 M€ en 2017, en croissance annuelle de près de 30%, et compte a ce jour plus de 60 collaborateurs. Les revenus consolidés tenant compte de l'acquisition de Scrypto sont de 5,5 millions d'euros pour un résultat net supérieur à 500 000 euros. « Nous allons continuer sur ce rythme de croissance et allons passer les effectifs de Scrypto de 4 à 20 d'ici mi-2019 », nous a précisé Laurent Pasquier. L'an prochain, le groupe vise un chiffre d'affaires consolidé de 6,8 millions d'euros.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité