Aviti se positionne à Lyon et dans le monde IBM en rachetant GID

De gauche à droite : Romain Lemonnier, directeur général d'Aviti ; Jean-Marc Prost, président de GID ; Matthieu Thibault, président d'Aviti. Crédit photo : Aviti

De gauche à droite : Romain Lemonnier, directeur général d'Aviti ; Jean-Marc Prost, président de GID ; Matthieu Thibault, président d'Aviti. Crédit photo : Aviti

L'intégrateur nantais Aviti fait du lyonnais GID son agence Centre-Est et le point de départ de la montée en compétences de ses autres agences autour des environnements IBM i. Finalisée le 31 août, ce rachat a été suivi dans la foulée de l'ouverture ex nihilo d'une agence à Bordeaux.

Aviti s'est laissé jusqu'à la fin 2023 pour s'implanter dans les 10 principales agglomérations françaises. Fin août, l'intégrateur d'infrastructures cloud et on-premise a fait un pas de plus dans ce sens en rachetant GID, l'un de ses homologues basé à Dardilly, près de Lyon. Fondé en 1998 à Nantes sous le nom de DSMI, l'acquéreur réalise ainsi sa deuxième opération de croissance externe, après celle du francilien SC-DAM en octobre 2017. Environ deux ans après, ce nouvel ensemble, présidé par Matthieu Thibault, se rebaptisait Aviti. Un nom que GID portera au plus tard le 31 décembre en devenant Aviti Centre-Est. Cette dernière agence sera dirigée par Jean-Marc Prost, l'actuel président de la société Rhodanienne.

3,5 M€ de CA et une dizaine de collaborateurs chez GID

Créé en 1990, GID emploie moins de 10 collaborateurs, dont une partie dans son agence suisse romande, et réalise 3,5 M€ de chiffre d'affaires. Si la société et son nouveau propriétaire proposent des prestations similaires, ils le font néanmoins dans deux univers différents. GID évolue dans le monde IBM, où il dispose d'une certification Gold Business Partner sur les environnements IBM i (anciennement OS400). Aviti, de son côté, se focalise sur le monde X86 et plus particulièrement sur les équipements de Dell, son principal partenaire. « Beaucoup de nos clients PME-PMI ont encore de l'AS/400 et nous pourrons désormais les servir aussi dans cet environnement », explique Romain Lemonnier, le directeur général d'Aviti. Le même raisonnement vaut pour GID, qui étend son panel d'offres, et pourra afficher une taille critique en adéquation avec les besoins de ses clients PME et ETI.

Les revenus du groupe compris entre 45 et 50 M€ en 2021

L'apport de GID à l'activité d'Aviti devrait permettre à ce dernier de clore son exercice 2021 sur un chiffre d'affaires compris entre 45 et 50 M€, contre 40 M€ en 2020. Environ 80% de ces revenus proviennent du négoce de matériels et 20% des services. L'agence que la société a ouverte à Bordeaux le 1er septembre devrait contribuer elle aussi, mais plus modestement, à la progression de son activité cette année. Outre à Nantes, Paris, Lyon et Bordeaux, Aviti dispose également d'agences à Montpellier, Rennes, et Cannes. L'ensemble de ces points de présence regroupe plus de 100 collaborateurs.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité