Avril - Les opérateurs télécoms se préparent au cloud computing - - Le monde des télécoms, côté opérateurs, n'est pas loin de..." />

Avril - Les opérateurs télécoms se préparent au cloud computing

Le cabinet Pierre Audoin Consultants (PAC) publie son étude annuelle sur les logiciels et services dans les télécoms. Après une sévère purge dans leurs dépenses en 2009, les opérateurs vont retrouver le chemin de l'investissement par le cloud et les mobiles, en faisant parfois appel à des partenaires intégrateurs.

Le monde des télécoms, côté opérateurs, n'est pas loin de faire sa révolution en passant de mesures d'économie drastiques, c'était en 2009, à un redéploiement qui aboutira en 2011. Tous les opérateurs français ont baissé leurs investissements logiciels et services en 2009, sélectionné leurs fournisseurs, réduisant leur nombre, en déréférençant une partie. Bouygues Télécom est allé le plus loin en ré-internalisant une partie de ses projets IT en interne.

Dans cette spirale, seuls la TMA et maintenant l'outsourcing ont sorti la tête de l'eau en 2009. « Le recours à la TMA était déjà en place, l'offshore est plus inhabituel dans les télécoms », note Daniel Esteves, consultant chez PAC. Mais cette croissance est en trompe l'oeil. Ces deux secteurs ont progressé en volume, mais fortement baissé en prix, comme tous les investissements des opérateurs de télécoms.

Les prestataires des opérateurs ont accusé le coup, laminés par les restrictions budgétaire et les baisses de prix. En 2010 toutefois, l'investissement en logiciels et services des opérateurs de télécoms devrait commencer à reprendre. En moyenne de 3% estime PAC. « C'est très lié aux métiers des opérateurs » relève Daniel Esteves. « Ils tentent de sortir de la voix et des réseaux pour  générer de nouveaux revenus ».

Les opérateurs font du cloud en interne et vont le vendre comme prestataire

Le cloud est un axe de développement très fort des opérateurs. A la fois comme clients et comme prestataires. Souvent, ils déploient en interne des solutions de cloud, les valident et les  revendent ensuite. C'est la démarche d'Orange.  Elle pourra englober d'autres prestataires dans un éco-systèmes cloud, dirigé par l'opérateur.

Tous les aspects liés à la mobilité et aux smartphones sont également privilégiés au travers de nouvelles plate formes de services. Certains projets restent plus complexes, comme le paiement par mobiles qui nécessite de faire travailler ensemble plusieurs partenaires. Mais la demande en services mobiles est telle, dans les entreprises, mais surtout chez les particuliers, qu'elle assurera les investissements logiciels et services des opérateurs télécoms dans les années à venir.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité