Baisse de la trésorerie des TPE PME malgré la reprise

En septembre, le niveau de trésorerie moyen des TPE-PME françaises atteignait 83 K€. Crédit photo : D.R.

En septembre, le niveau de trésorerie moyen des TPE-PME françaises atteignait 83 K€. Crédit photo : D.R.

Selon un observatoire publié par Axonaut, la trésorerie moyenne des entreprise de 1 à 50 salariés a reculé de 3,4% entre août et septembre. L'éditeur fait également état d'une légère hausse des impayés, mais la statistique qu'il publie sur ce point prête à confusion.

Entamée il y a quelques mois, la reprise économique se confirme. A titre d'exemple, l'Insee vient de relever à 6,25%, et non plus 6%, ses prévisions de croissance du PIB dans l'Hexagone en 2021. Et pourtant, certains indicateurs de la comptabilité des entreprises apparaissent en décalage avec le contexte global. D'après « l'observatoire de la trésorerie des TPE et PME françaises » publié par l'éditeur Axonaut (gestion comptable et commerciale en SaaS), la trésorerie moyenne des 4 154 entreprises de 1 à 50 salariés étudiées aurait en effet baissé de 3,4% à 83 K€ entre août et septembre 2021. Dans le même temps, le niveau des factures encore impayées auquel elles doivent faire face a progressé de 1% à 94 K€.

Les niveaux les moins bons atteints en début d'année

En eux-mêmes, les niveaux atteints n'ont rien de catastrophiques, la situation ayant été plus sombre. En février dernier, la trésorerie des entreprises avait, en effet, atteint son point le plus bas (74 K€) des 12 derniers mois. Côté impayés, le point le plus haut avait été relevé en janvier (69 K€). A la différence près que ces deux mois faisaient suite au second confinement (30 octobre au 15 décembre 2020) qui a interrompu la reprise économique qui se profilait. C'est donc davantage l'orientation des deux indicateurs qui surprend.

« Mon sentiment est que les entreprises sont encore dans une certaine incertitude. Jusqu'ici les mesures gouvernementales généralisées ont eu un effet positif sur leur niveau de trésorerie. Mais, elles ne seront plus reconduites à la fin septembre et certaines entreprises qui ont contracté un prêt garanti par l'Etat commencent à le rembourser », commente Nicolas Michel, le co-fondateur d'Axonaut.

« Impayés » en hausse ou activité qui progresse ?

Les chiffres relatifs aux impayés que publie l'éditeur doivent toutefois être pris avec des pincettes. Il comptabilise dans cette rubrique toutes les factures qui doivent être encore encaissées par les TPE et PME utilisatrices de son logiciel, y compris celles dont l'échéance de paiement n'a pas encore été dépassée. De fait, la hausse des impayés qu'il relève pour le mois de septembre peut tout aussi bien relever d'une progression de l'activité des entreprises que d'une progression des difficultés de paiement des clients.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité