Blackberry affiche encore des pertes au T1 2013

Sur le premier trimestre, Blackberry a accusé une perte nette de 84 millions de dollars et dégagé des revenus en hausse de 9% à 3 milliards de dollars, ce qui reste en deça des attentes des analystes.

Blackberry a vendu 6,8 millions de smartphones et enregistré une perte nette de 84 millions de dollars sur son premier trimestre qui couvre la période de mars à mai 2013. Cette perte a été réduite par rapport aux 510 millions de dollars réalisés l'an dernier. Toutefois, au cours du quatrième trimestre,  la firme avait réussi à dégager un bénéfice net de 94 millions de dollars. Ces résultats sont inférieurs aux attentes des analystes. Pour Francisco Jeronimo, analyste chez IDC, si le constructeur état parvenu à commercialiser 7,7 millions de smartphones sur la période, cela aurait été satisfaisant.  

La firme a totalisé un chiffre d'affaires de 3,1 milliards de dollars sur son premier trimestre,  soit une hausse de  9% par rapport à l'an passé.  La part de marché de ses OS a reculé, passant de 6,4% en 2012, à près de 3% cette année. « Blackberry doit déployer d'importantes campagnes pour accroître la notoriété de sa dernière plate-forme  et la satisfaction des utilisateurs », estime Francisco Jeronimo. Il lui faut lancer des terminaux moins coûteux et se recentrer sur le segment des entreprises où il encore ses chances, en particulier dans les grands comptes ».  Le marché des smartphones reste très compétitif et il est difficile  d'évaluer les unités, les revenus et les niveaux de rentabilité, a pour sa part commenté BlackBerry.

Le début de l'exercice fiscal du Canadien constitue un premier indicateur réel sur la façon dont les BlackBerry 10 ont été accueillis par le grand public et les utilisateurs professionnels, et ce malgré l'absence de chiffres sur ces terminaux.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité