CCaaS : l'indirect progresse chez Ringover qui va exploiter l'IA

« Nous cherchons à étendre notre réseau mais nous mettons aussi l’accent sur l’augmentation des revenus dégagés par les partenaires déjà en place, précise Jean-Samuel Najnudel, le président de Ringover. Crédit photo : Ringover

« Nous cherchons à étendre notre réseau mais nous mettons aussi l’accent sur l’augmentation des revenus dégagés par les partenaires déjà en place, précise Jean-Samuel Najnudel, le président de Ringover. Crédit photo : Ringover

Le français Ringover a tiré 20% de ses revenus de l'action de ses partenaires en 2021. Cette année, l'éditeur de solution de centre de contact cloud mise sur une forte croissance de cette part et, encore une fois, sur un doublement de ses ventes.

Ringover a le vent en poupe. A en croire l'entreprise française, qui ne publie pas ses résultats, son chiffre d'affaires a progressé de plus de 100% (+120%) en 2021, comme ce fut déjà le cas lors des deux années précédentes. Pour soutenir sa croissance et développer davantage ses ventes, l'éditeur de la solution de centre de contact cloud (CCaaS) qui porte son nom a également dû faire passer son effectif de 100 à 175 personnes l'an dernier. Dans le même temps, il a gagné 2 000 nouveau clients, portant ainsi à environ 10 000 le nombre d'entreprises qui utilisent ses produits. « Initialement, nous adressions surtout les TPE. Progressivement, notre ciblage a été étendu aux PME et aux ETI », explique Jean-Samuel Najnudel, le président de Ringover.

Aider les entreprises à internaliser leurs centres de contact

Si Ringover a été créé en 2005, sous un autre nom, la solution qu'il propose aujourd'hui a été lancée en 2017. Elle est destinée à toute société qui veut internaliser son centre de contact, sous l'égide de son service commercial ou de ses équipes chargées de la relation client. « Dans de plus en plus de métiers, la relation client se fait à distance. Le centre de contact devient ainsi très stratégique et donc de moins en moins externalisé vers des call centers. D'autant que ces derniers n'exploitent pas toutes les précieuses informations qui transitent lors des conversations », analyse Jean-Samuel Najnudel. La solution CCaaS de Ringover permet de déclencher des remontées de fiches depuis de nombreux CRM hébergés (Salesforce, Dynamics, Sellsy, SugarCRM, Ines... ) et de répertorier automatiquement les conversations dans ces applications. Elle embarque également ses propres plateformes de SMS, de chat et de visioconférence.

L'apport des partenaires attendu à 30% des revenus en 2022

L'an passé, Ringover a pu compter sur le concours renforcé de partenaires pour développer les ventes de sa solution. Les prestataires de services, une centaine en France, qui ont revendu ses licences ou apporté des affaires ont en effet contribué à hauteur de 20% à ses revenus. Une nette progression par rapport à il y a deux ans, quand leur participation se situait sous les 10%. Il faut dire qu'entre les exercices 2020 et 2021, le nombre de partenaires de l'éditeur a été multiplié par près de trois. « Notre objectif est de porter leur part à 30% en 2022 », indique Jean-Samuel Najnudel.

Pour atteindre cet objectif, Ringover compte sur la partie de son équipe commerciale (50 personnes au total) chargée des ventes indirectes. C'est à elle qu'il revient de recruter des partenaires parmi les prestataires issus de la téléphonie traditionnelle, de l'informatique et des rangs des intégrateurs de CRM. « Nous cherchons à étendre notre réseau mais nous mettons aussi l'accent sur l'augmentation des revenus dégagés par les partenaires déjà en place, précise le président de Ringover. Plus leurs ventes de licences progressent, plus nous pouvons les suivre de près. »

40 nouveaux postes ouverts

Dans les deux cas, cela participera à la hausse de chiffre d'affaires de plus de 100% sur laquelle l'éditeur table encore pour 2022. L'exercice en cours va être aussi l'occasion pour lui de recruter de nouveau activement (40 personnes) et d'étendre le périmètre fonctionnel de sa solution. Dans le courant du deuxième semestre elle devrait être capable d'offrir une retranscription des conversations et de faire appel à l'intelligence artificielle pour analyser l'état d'esprit des clients à l'aide d'analyses sémantiques et d'analyses de l'intonation. D'ici fin 2022 début 2023, l'offre pourrait aller jusqu'à offrir des conseils aux téléacteurs pour améliorer leur discours.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité