Cisco va se restructurer sur fond de bons résultats

Cisco annonce des licenciements et compte procéder à certains changements immobiliers. Ici, le bâtiment 10 du campus principal de Cisco San Jose, siège des bureaux exécutifs de Cisco. (Crédit : Wikipédia)

Cisco annonce des licenciements et compte procéder à certains changements immobiliers. Ici, le bâtiment 10 du campus principal de Cisco San Jose, siège des bureaux exécutifs de Cisco. (Crédit : Wikipédia)

Des licenciements sont prévus chez Cisco, qui a annoncé une charge de restructuration de 600 millions de dollars en même temps que des revenus trimestriels meilleurs que prévu.

Dans un document 8-K déposé pour son premier trimestre fiscal, Cisco a annoncé un plan de transformation « afin de rééquilibrer l'organisation et de permettre de nouveaux investissements dans des domaines prioritaires clés. Ce rééquilibrage comprendra des options de déplacement des talents et une restructuration ». La société a indiqué qu'elle procéderait également à certains changements immobiliers. Cisco a déclaré aujourd'hui qu'elle prendrait une charge de 600 millions de dollars liée à des licenciements et à la réorganisation de ses activités.

Lors d'une conférence téléphonique financière avec les analystes, le CEO, Chuck Robbins, a parlé brièvement de la restructuration, mais a déclaré que les employés entendront plus de détails jeudi. « J'hésiterais à entrer dans les détails tant que nous n'aurons pas parlé aux employés. Je dirais que ce que nous faisons, c'est redimensionner certaines activités », a déclaré M. Robbins. Il a ajouté que Cisco se concentrait sur le transfert de ressources dans le domaine des réseaux d'entreprise et sur l'accélération de sa stratégie de plateforme. « Nous allons réaliser des investissements importants dans la sécurité et renforcer nos équipes dans ce domaine, ainsi que notre capacité à continuer d'innover. Ce sont des domaines importants », a-t-il affirmé.

Cisco parle d'un « rééquilibrage »

Le directeur financier Scott Herren a également commenté le plan de restructuration. « Et pour être clair [à ce sujet] : Ne pensez pas qu'il s'agit d'une action sur les effectifs motivée par des économies de coûts. Il s'agit plutôt d'un rééquilibrage. Si l'on considère l'ensemble de nos activités, il y a des domaines dans lesquels nous aimerions investir davantage. La sécurité, notre passage aux plateformes, et davantage de produits fournis par le cloud. Mais nous allons également maintenir notre discipline financière dans ce domaine », a déclaré M. Herren.

« Il s'agit de rééquilibrer l'ensemble des activités. Dans un monde parfait, vous auriez une correspondance à 100% des compétences, et vous pourriez prendre les personnes dans les domaines, ou les compétences dans certains domaines, et simplement les déplacer là où nous devons investir, et malheureusement, ce n'est pas un monde parfait », a-t-il ajouté. Cisco n'est pas le seul acteur technologique à annoncer des licenciements ces jours-ci. Twitter, Amazon, Meta, Salesforce, F5 et bien d'autres ont réduit leurs effectifs au cours des dernières semaines.

Des résultats impressionnants

Toutefois, la nouvelle est tombée alors que Cisco annonçait ce que M. Robbins a déclaré être le plus gros chiffre d'affaires trimestriel de l'histoire de l'entreprise : 13,6 milliards de dollars, ce qui représente une augmentation de 6 % par rapport au trimestre de l'année précédente. L'entreprise subit toujours l'impact des pénuries de la chaîne d'approvisionnement, mais son CEO a déclaré que cela s'atténuait, ne serait-ce qu'un peu. « L'allègement des contraintes d'approvisionnement et notre capacité à livrer du matériel libèrent maintenant des abonnements de logiciels qui étaient en attente de connexion à du matériel non expédié », a déclaré Chuck Robbins.

« Comme vous l'avez entendu de la part d'autres acteurs du secteur, nous sommes encouragés par ce que nous voyons, avec une modeste amélioration de la disponibilité de certains composants, les pénuries continuant à s'atténuer par rapport au trimestre dernier. La nouvelle conception de nombre de nos produits a également contribué à apporter une stabilité de l'approvisionnement et une plus grande résilience », a-t-il précisé. Les difficultés de la chaîne d'approvisionnement ont poussé la plupart des grands acteurs du secteur des réseaux, dont Cisco, Juniper, Arista et d'autres, à redessiner ou à remanier certains produits pour tenter de surmonter les pénuries de composants et de livrer les produits aux clients.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité