Citrix chercherait à se revendre

Plombé en bourse et sous pression du fonds activiste Elliott Management, Citrix réfléchirait à se vendre. (Crédit Photo: Citrix)

Plombé en bourse et sous pression du fonds activiste Elliott Management, Citrix réfléchirait à se vendre. (Crédit Photo: Citrix)

Selon Bloomberg, Citrix aurait mandaté des banques pour réfléchir à une reprise de la société. L'action du spécialiste de la virtualisation a vu son cours chuté et la prise de participation à hauteur de 1 Md$ par le fonds activiste Elliott Management.

Chahuté en bourse, Citrix réfléchit à une possible vente. Citant des sources proches du dossier, le spécialiste de la virtualisation (poste de travail, réseau, serveur) aurait demandé à des banques de travailler sur cette hypothèse. L'éditeur pourrait ainsi évaluer l'intérêt de futurs acheteurs au cours des prochaines semaines. A l'origine de l'information, Bloomberg ne donne pas les noms des établissements financiers retenus par Citrix et rappelle que la vente est une des options.

L'origine de cette orientation est peut être à chercher dans la prise de participation récente du fonds Elliott Management. Ce dernier a en effet acquis un milliard d'actions de Citrix soit un peu plus de 10% du capital. Le fonds activiste entend bien faire fructifier son investissement et a demandé à l'équipe dirigeante de la firme floridienne de prendre des mesures pour faire remonter le cours de son action. Depuis le début 2021, le cours de l'action a chuté de 15,8%. Le même fonds avait déjà manoeuvré de la même façon en 2015 et obtenu l'éviction du CEO Mark Templeton et un poste au conseil d'administration. Là encore des banques avaient été mandatées pour évaluer différentes possibilités dont la vente. En 2017, des rumeurs persistantes prêtaient de nouveau à Microsoft l'intention de s'emparer de l'éditeur de Fort Lauderdale.

Un changement de modèle économique délicat


Citrix est comme beaucoup d'acteur IT dans une mue de son modèle économique qui bascule en mode abonnement. Un effet visible dans les résultats du second trimestre 2021, les revenus licences ont décliné de 7% sur un trimestre et de 55% sur un an, les revenus abonnements bondissent de 46% sur un an. En début d'année, l'éditeur de Fort Lauderdale s'est renforcée dans le collaboratif en rachetant la société Wrike pour un montant de 2 Md$. Ce dernier compte plus de 20 000 clients dans le monde et plus de 2 millions d'utilisateurs. Parmi lesquels L'Oréal, Vinci Energie, Airbnb, Jaguar Network, Pimkie, Camaïeu, Hootsuite, Kelly Services, Google... La pandémie a montré l'importance des solutions collaboratives avec la montée en puissance de sociétés comme Zoom ou Teams de Microsoft. Ce dernier sera-t-il encore un futur au prétendant de Citrix ?

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité