Cloud public : Gartner baisse ses prévisions de 46 Md$ pour 2024

Le chiffre d'affaires du marché mondial du cloud public devrait passer de 563 Md$ en 2023 à 678,8 Md$ en 2024, selon Gartner.  (crédit photo : Pixabay)

Le chiffre d'affaires du marché mondial du cloud public devrait passer de 563 Md$ en 2023 à 678,8 Md$ en 2024, selon Gartner. (crédit photo : Pixabay)

Le chiffre d'affaires du marché mondial du cloud public n'est plus attendu qu'à 679 Md$ par Gartner l'an prochain. Le cabinet d'études a également revue à la baisse ses prévisions pour 2023.

Le montant des souscriptions aux services de cloud public continue d'évoluer à un rythme soutenu. Attendu en hausse de près de 18 % dans le monde en 2023, il devrait encore progresser de 20,4 % en 2024 pour atteindre 678,8 Md$, selon Gartner. Reste que ce dernier niveau de dépenses est nettement inférieur aux prévisions que le cabinet d'études avait établies en avril dernier. À l'époque, il anticipait en effet 724,56 Md$ de chiffre d'affaires pour le marché mondial du cloud public. Mais entre-temps, il a revu à la baisse ses projections pour l'année en cours (563 M$ de revenus contre 597 Md$ initialement) et réduit de plus d'un point ses prévisions de croissance pour l'an prochain.

IaaS et PaaS au-delà des 20 % de croissance annuelle

Les nouvelles projections de Gartner s'accordent en revanche avec les anciennes sur le fait que tous les segments du cloud public contribueront positivement à la croissance de la valeur totale souscriptions l'an prochain. La plus forte hausse devrait profiter à celui du IaaS, dont les revenus sont attendus en hausse de 26,6 % à 182,2 Md$. Il dépassera ainsi celui du PaaS qui devrait s'apprécier de 21,4 % à 176,5 Md$. De leur côté, les logiciels SaaS devraient rapporter près de 244 Md$ à leurs fournisseurs, soit 18,9 % de plus qu'en 2023. Quant aux services de types BPaaS (Cloud Business Process Services) et DaaS (Cloud Desktop-as-a-Service), ils devraient attirer respectivement 72,9 Md$ (+10 %) et 3,2 Md$ (+13,5 %) de dépenses. À noter que les souscriptions aux plates-formes cloud dédiées aux industries, qui mêlent SaaS, PaaS et IaaS, connaissent, elles aussi, une progression importante.

La demande des entreprises évolue

« Le cloud est devenu indispensable », en conclut Sid Nag, analyste chez Gartner. « Toutefois, cela ne signifie pas que l'innovation dans ce domaine peut s'arrêter ou même ralentir. Les choses sont en train de changer pour les opérateurs, car ce ne sont plus les modèles de cloud qui déterminent les résultats commerciaux, mais plutôt l'inverse », ajoute-t-il. Pour illustrer son propos, ce dernier prend pour exemple l'IA générative, dont la mise en oeuvre par les entreprises passe le plus souvent par le cloud au vu du niveau d'infrastructure nécessaire. Or, dans un cas comme celui-ci, les organisations demandent aux opérateurs des réponses à des problématiques qui vont au-delà de la sphère technologique, comme celles portant sur la souveraineté, la durabilité ou encore la protection des données privées.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité