Comment Satya Nadella a porté la valeur de Microsoft à 3 000 Md$

Satya Nadella est le CEO de Microsoft depuis 2014. Avant d'être promu à la tête de l'éditeur, il en dirigeait la division « cloud ». (Crédit photo : Brian Smale / Microsoft)

Satya Nadella est le CEO de Microsoft depuis 2014. Avant d'être promu à la tête de l'éditeur, il en dirigeait la division « cloud ». (Crédit photo : Brian Smale / Microsoft)

En 10 ans, Satya Nadella a multiplié la capitalisation boursière de Microsoft par près de 8. La capacité du CEO de l'éditeur à identifier les tendances du marché de l'IT sur lesquelles investir constitue l'un de ses principaux atouts.

C'est l'heure de gloire pour Microsoft. La capitalisation de l'éditeur au NASDAQ a récemment franchi le cap des 3 000 Md$, une prouesse que seul Apple était parvenu à réaliser jusqu'ici. L'entreprise, qui ne pesait « que » 381 Md$ en bourse il y a 10 ans, doit son ascension à Satya Nadella, son directeur général. Lorsqu'il a succédé à Steve Ballmer en 2014, la firme de Redmond était à la traîne en matière d'innovation. Aujourd'hui, elle est considérée comme étant à la pointe de la révolution de l'IA.

« Les stratégies menées par Satya Nadella peuvent être divisées en deux phases distinctes. Dans la première phase, il a initié un changement transformationnel chez Microsoft autour de deux pivots clés, à savoir le développement agile et le cloud. Dans la seconde phase, l'accent a été mis sur l'investissement dans des logiciels grand public axés sur l'IA, tels que ChatGPT », explique Deepak Kumar, analyste fondateur et directeur de recherche chez BMNxt Business and Market Advisory.

Les paris gagnants de Nadella

Plus que toute autre chose, c'est le talent extraordinaire de Nadella pour miser sur les chevaux gagnants qui a permis à Microsoft d'aller de succès en succès. L'accent qu'il a mis sur le cloud a eu un impact transformateur sur l'entreprise. C'est d'ailleurs pour ses capacités dans ce domaine qu'il a été initialement placé à la tête de l'entreprise, puisqu'il en dirigeait précédemment la division « cloud ». « En mettant en oeuvre une stratégie décisive baptisée « cloud-first, mobile-first », Satya Nadella a orienté Microsoft vers une trajectoire de croissance remarquable. En donnant la priorité au développement de services hébergés, en particulier Microsoft Azure, et en reconnaissant le rôle central des équipements mobiles dans l'informatique contemporaine, il a stratégiquement positionné l'éditeur à l'avant-garde de l'évolution technologique », estime Thomas George, président du CyberMedia Group et de la CMR.

Selon IDC, Microsoft est actuellement le principal fournisseur de services de cloud public au monde, avec une part de marché en valeur de 17,1 % au premier semestre 2023. Il se situe devant Amazon Web Services dont la part de marché atteint 12,6 %. Le CEO de Microsoft fait également en sorte que des produits existants tels que Microsoft Office soient basés sur le cloud.

« Les investissements substantiels consacrés par Microsoft à Azure mettent en évidence sa volonté d'ascension en tant que concurrent redoutable sur le marché très concurrentiel du IaaS. Il défie directement les leaders établis du secteur, y compris AWS. Couplé à l'ancrage significatif de l'éditeur dans les systèmes informatiques des entreprises, cet effort pour profiter de la vague d'adoption du cloud avec des offres appropriées a contribué à sa croissance », a ajouté M. George.

Le pari d'OpenAI

Le don de Satya Nadella s'est à nouveau manifesté lorsqu'il a décidé de parier sur l'IA. En investissant dans OpenAI en 2019 (13 Md$, selon certaines sources), il a permis à cette entreprise de prendre une longueur d'avance sur ses pairs. Elle a ainsi bouleversé le secteur de l'intelligence artificielle en lançant ChatGPT en 2022. Il est prévu que ses grands modèles linguistiques soient intégrés dans les produits de Microsoft. Son investissement dans OpenAI permet à Microsoft d'être à la pointe du marché de l'IA générative qui, selon certaines estimations, devrait atteindre 66,62 Md$ en 2024. L'IA étant sur le point de dominer la scène technologique, les étoiles de Microsoft et de son CEO ne vont cesser de monter elles aussi.

L'an dernier, Satya Nadella a également géré habilement le départ de Sam Altman d'OpenAI. Il a rapidement décidé de l'embaucher pour diriger le nouveau laboratoire de recherche en IA de Microsoft. Parallèlement, il a aidé le conseil d'administration d'OpenAI à parvenir à un consensus sur le retour d'Altman en tant que PDG, ce qui constitue une évolution positive pour Microsoft.

Une centaine d'entreprises rachetées en 10 ans

Au fil des années, Satya Nadella n'a pas hésité à abandonner un produit défaillant comme Windows Phone. En outre, les acquisitions ont joué un rôle clé dans la croissance de Microsoft au cours des dix dernières années. Le géant de la technologie a réalisé plus de 100 rachats, dont ceux de LinkedIn et d'Activision, ce qui l'a aidé à cultiver une culture de l'innovation.

Sous la direction de son CEO, Microsoft a également renforcé son engagement auprès des communautés du logiciel libre. Selon l'Open Source Contributor Index, Microsoft est le deuxième plus grand contributeur à l'open source. En 2018, l'entreprise a acquis GitHub, une plateforme open-source, pour 7,5 Md$. Un succès, puisque, selon un rapport de TechCrunch, GitHub atteindra un chiffre d'affaires annuel récurrent de 1 Md$ en 2022, contre 200 à 300 M$ au moment de son acquisition.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité