Des SSD moins chers avec la NAND flash 176 couches de Micron

Micron Technology a débuté la livraison de ses composants NAND TLC à 176 couches. (Crédit Photo : Micron)

Micron Technology a débuté la livraison de ses composants NAND TLC à 176 couches. (Crédit Photo : Micron)

La dernière NAND flash TLC de Micron est entrée en production avec à la clef des performances plus importantes, une augmentation de leur densité et potentiellement une baisse des prix des SSD.

Micron Technology a commencé à livrer à ses clients des composants 3D NAND TLC 176 couches, et l'on pourra sans doute bientôt trouver sur le marché des SSD de plus grande capacité, plus rapides et encore moins chers. Selon la maison mère de Lexar et Crucial, la densité de ses puces flash de 5e génération serait environ 40 % plus élevée que celle de ses concurrents les plus proches, qui produisent des NAND à 128 couches.

Par rapport à sa NAND 96 couches, la dernière-née de Micron gagne 35 % en latence pour la lecture et l'écriture, et même 25 % par rapport à sa NAND 128 couches. Le fournisseur américain n'est pas le seul fabricant à proposer des composants NAND 176 couches, mais c'est le premier à la livrer en volume. Cette mémoire est de type Triple Layer Cell (TLC), c'est-à-dire que ses cellules peuvent stocker trois bits d'information. Elle offre des taux de transfert 33 % plus rapides, et des latences améliorées de 35 % en lecture et en écriture. De plus, comme il s'agit de TLC et non de QLC à 4 bits par cellule, elle devrait également améliorer l'endurance des supports. Le design à 176 couches a été obtenu par superposition de deux piles à 88 couches, une technique déjà employée par Micron. On pourrait penser que c'est une astuce, mais le résultat final est toujours le même : une bien meilleure densité pour des supports de stockage de plus grande capacité.

Une potentielle baisse des prix Selon Micron, en épaisseur, la mémoire NAND à 176 couches ne dépasse pas un cinquième d'une feuille de papier, et elle est aussi épaisse que la NAND à 64 couches précédente, alors que le nombre de couches a été multiplié par 2,75. Au final, cette puce permettra de fabriquer des SSD de plus grande capacité et potentiellement moins chers.

« Potentiellement », parce qu'il n'est pas simple aujourd'hui de prédire le prix des SSD. Quand la pandémie de Covid-19 a démarré, l'activité de certaines usines a été fortement ralentie, réduisant l'offre et faisant monter les prix. Mais la demande a également fluctué, car les consommateurs ont moins dépensé. Dans le même temps, un grand nombre de personnes a dû s'équiper d'un nouveau PC pour travailler à domicile. Il faut aussi beaucoup de mémoire NAND pour fabriquer les dernières consoles de jeux et les mobiles 5G, et cette forte demande pourrait aussi pousser le prix des SSD à la hausse. Mais les perspectives restent prometteuses, et avec sa puce NAND 176 couches, Micron se trouve dans une position favorable, car les SSD continuent de prendre des parts de marché aux disques durs classiques, qui se concentre sur le stockage capacitif.



Dans le graphique ci-dessus établi par le cabinet de recherche Gartner, on peut suivre l'évolution et les prévisions de livraisons des deux supports de stockage. (Crédit : Micron)

Crucial dans les starting-block Micron a déclaré que sa marque Crucial devrait bientôt commercialiser des SSD basés sur cees composants 176 couches, mais sans donner de détail sur les capacités ou les prix de ces supports. En termes de disponibilité, il y aura une différence entre les SSD 176 couches et les modèles 128 couches. Selon Derek Dicker de Micron Technology, la mémoire NAND 128 couches était surtout un produit de transition et que la NAND 176 couches serait davantage mise en avant. Il a encore précisé que l'offre de SSD basés sur cette technologie devrait être plus importante, à des prix également plus bas.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité