Devoteam anticipe -10 à -15% de son activité française au 2e trimestre

La France a porté l'activité de Devoteam au 1er trimestre avec 95,5 M€ de revenus, en croissance de 7,2%. (Crédit : mohamed_hassan / Pixabay)

La France a porté l'activité de Devoteam au 1er trimestre avec 95,5 M€ de revenus, en croissance de 7,2%. (Crédit : mohamed_hassan / Pixabay)

Malgré un premier trimestre en croissance de près de 10%, Devoteam s'attend à ce que les deuxième et troisième trimestre soient difficiles, surtout en France et en Allemagne. La société de conseil s'appuie cependant sur une trésorerie solide pour voir venir.

Devoteam termine le premier trimestre 2020 avec un chiffre d'affaires de 207 M€, soit une croissance de 9,7% (8,9% en organique) par rapport à 2019. La dynamique a été bonne dans l'ensemble des régions du groupe. Sauf en Europe centrale, suite à la réorganisation des activités en Allemagne fin 2019, qui a conduit à faire chuter l'activité régionale de 3,5%, à 19,7 M€. La France porte le groupe avec 95,5 M€ de revenus, en croissance de 7,2%. Mais c'est dans le reste du monde (Moyen-Orient, Italie, Maroc, Tunisie et Turquie) que l'activité est la plus dynamique avec près de 30% de croissance au premier trimestre, à 17,3%. La société de conseil française maintient une situation financière saine avec une trésorerie nette de 70,6 M€ à fin avril 2020.

Pour le deuxième trimestre, les choses se gâtent. Devoteam prévoit en effet que l'impact de la crise liée au coronavirus sera négatif pour sa croissance. L'ESN estime que ses recettes baisseront de 5 à 7% par rapport à l'année dernière sur la période. La France, l'Allemagne et les Pays-Bas seraient, selon le groupe, plus impactés avec des chutes d'activités de 10 à 15%. « A ce stade, les autres pays n'ont pas de baisse significative de leur activité », note l'entreprise dans un communiqué. Devoteam a eu recours au chômage partiel dans plusieurs pays mais estime que son effectif de 7 658 salariés - au 31 mars 2020 - devrait reculer sur les trois prochains mois d'environ 150 personnes.

Une baisse des activités sur le moyen terme

Pour le reste de l'année en cours, au vu du nombre de suspension de projets et de la baisse importante d'opportunités commerciales (surtout en France et en Allemagne), Devoteam s'attends à ce que ses chiffres du troisième trimestre ne soient pas non plus très brillants. Notamment dans le secteur bancaire, qui représente 20% des ventes du groupe. Et au vu de la chute du cours du pétrole, les activités au Moyen-Orient pourraient aussi diminuer. Devoteam préfère ainsi ne pas donner d'objectifs annuels et se contentera de prévisions trimestrielles pour l'instant.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité