En difficulté, Lenovo supprime 3 200 emplois et réorganise son activité mobile

L’acquisition de Motorola par Lenovo en octobre 2014 se fait, aujourd'hui ressentir dans les résultats de l'entreprise. Au second trimestre, son bénéfice s'est effondré de 51%.

L’acquisition de Motorola par Lenovo en octobre 2014 se fait, aujourd'hui ressentir dans les résultats de l'entreprise. Au second trimestre, son bénéfice s'est effondré de 51%.

Le bénéfice net du fabricant chinois a chuté de 51% au second trimestre. Lenovo veut redresser la barre en supprimant 5% de ses effectifs et en restructurant sa branche téléphonie mobile pour en resserrer les gammes.


Lenovo va supprimer 3200 emplois dans le monde et restructure son activité dans la téléphonie mobile en réaction au ralentissement de ses ventes de PC et de smartphones au second trimestre 2015. Au cours de cette période, le fabricant chinois a fait face à un environnement de marché particulièrement rude, a expliqué son CEO, Yang Yuangqing. En effet, en plus d'un contexte mondial défavorable à l'ensemble des construteurs de PC et de tablettes, le groupe a subi l'impact négatif de la concurrence exacerbée qui règne sur le marché des smartphones en Chine.

Résultat, le géant asiatique de l'IT a vu son bénéfice net fondre de 51% à 105 M$ au deuxième trimestre 2015. Quant à son chiffre d'affaires, il n'a progressé que de 3% pour atteindre 10,7 Md$. Les mesures de redressement que va prendre l'entreprise vont aboutir au licenciement de 5% de ses 60 000 employés dans le monde. Elles incluent également un remaniement de sa branche téléphonie mobile qui devra fournir à terme une gamme de produits plus réduite. Le CEO de Lenovo a envoyé une lettre à ses employés dans laquelle il a expliqué vouloir mettre en oeuvre ces mesures au plus vite. « Nous ne prenons pas ses mesures à la légère, mais nous devons protéger notre succès sur le long terme », conclut-il.

Une économie de 1,35 Md$

Lenovo attend des licenciements qu'il a annoncés mardi une économie annuelle de 1,35 Md$. Il devra également subir une charge de 600 M$ correspondant aux frais de restructuration de son activité dans la téléphonie mobile.

Lenovo a pris la tête de l'industrie mondiale des PC, et s'est également diversifié dans la production de smartphones et de solutions IT pour les entreprises afin d'accroître ses revenus. C'est cette volonté d'expansion qui l'a conduit à acquérir Motorola Mobility et la branche serveur x86 d'IBM l'année dernière. Las, l'intégration de ces activités semble lui prendre du temps. Motorola, par exemple, est toujours en perte et plombe les bénéfices de Lenovo.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité