Europe de l'Ouest : Le marché de l'impression toujours en déclin selon IDC

Les imprimantes jet d'encre A3 représentent un des rares domaines de croissance du marché de l'impression en 2018. (Crédit : HP)

Les imprimantes jet d'encre A3 représentent un des rares domaines de croissance du marché de l'impression en 2018. (Crédit : HP)

Dans sa dernière étude sur le marché de l'impression en Europe de l'Ouest, IDC brosse le tableau d'un quatrième trimestre 2018 terne dans la région. Une tendance qui s'inscrit dans la continuité de l'évolution annuelle du marché qui souffre face à la numérisation des processus.

En Europe occidentale, les imprimantes se vendent de moins en moins bien. C'est en tout cas ce que conclut IDC dans son étude portant sur le quatrième trimestre 2018 dans la zone. Le marché s'est contracté de 6,9 % par rapport à l'année précédente, avec 4,8 millions d'unités expédiées. Une tendance en harmonie avec la baisse de 5,3% sur l'ensemble de l'année 2018.

En France, les livraisons ont baissé de 9,5 % entre octobre et décembre derniers pour se situer à 1,02 million d'unités. Elles accusent une décroissance de 7,1% sur l'ensemble de l'année. En Allemagne, le plus grand marché d'Europe de l'ouest, les ventes ont également baissé, de 4,1% à 1,37 million d'unités. Sur 12 mois, le marché allemand ainsi enregistré une baisse de 7,4 %. Quant au Royaume-Uni, les expéditions y ont diminué de 7 % au dernier trimestre 2018. Fort de résultats relativement plus convaincants en début d'année, le marché britannique s'est contracté de 3,7 % en 2018.

Les imprimantes jet d'encre A3, principal domaine de croissance

Concernant les différents types de formats de systèmes d'impression, le principal segment de croissance a été celui du jet d'encre A3. Les modèles BtoB comme ceux destinés aux particuliers en ont profité au quatrième trimestre et sur l'ensemble de l'année. Les imprimantes laser monochromes A4 et multifonctions ont connu une légère croissance sur le trimestre, mais la tendance sur 2018 reste négative.

« La contraction des marchés de la copie papier s'explique par le fait que de nombreuses entreprises passent une partie de leurs processus d'affaires vers le numérique », a déclaré Phil Sargeant, directeur de programme au sein du groupe IDC Europe de l'ouest. « La page imprimée demeurera toutefois un outil de communication essentiel pour la plupart des organisations à travers le spectre vertical, car tous les processus ne sont pas prêts pour la numérisation. La preuve, c'est le nombre d'imprimantes laser et d'imprimantes à jet d'encre qui continuent d'être expédiées par millions tous les trimestres. »

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité