Europe : Les dépenses liées au cloud pèseront 33% des investissements IT en 2022

Répartitions prévisionnelles des dépenses cloud et non cloud par segment en 2022. Source : IDC

Répartitions prévisionnelles des dépenses cloud et non cloud par segment en 2022. Source : IDC

Les budgets dépensés par les entreprises pour évoluer vers le cloud vont égaler ou dépasser ceux consacrés à l'IT traditionnelle en 2024 dans le domaine des logiciels et des infrastructures.

Selon IDC, qui exprime ses prévisions en dollars, le marché des technologies de l'information et de la communication (ICT) européen va progresser de 4,1% en valeur cette année. Du moins, à taux de change constant.  Car en monnaie courante, le cabinet d'études table sur une décroissance du secteur de 3,2%, du fait, notamment, de l'affaiblissement de l'euro par rapport au billet vert. Cela ne change rien au fait que 2022 sera une nouvelle fois l'occasion de constater la montée en puissance du cloud. Les dépenses liées à l'informatique dématérialisée devraient en effet représenter 32,9% de la valeur annuelle du marché de l'ICT sur le vieux continent. Une part qui continuera, sans surprise, de s'élargir dans les cinq prochaines années.

43% des dépenses en serveurs, stockage et les logiciels liées au cloud

Sur les segments des serveurs et du stockage, le poids du cloud devrait représenter près de 43% des investissements en 2022, puis la moitié dès 2024. « Nombre d'entreprises continueront d'investir dans la modernisation de leurs infrastructures, ce qui implique une transition accélérée vers le cloud afin de stabiliser les budgets informatiques et d'assurer la continuité des activités, en particulier en période de récession ou de perturbation », indique IDC.

Dans le domaine du logiciel, 43% des dépenses sont également liées au cloud. Elles devraient connaître une croissance annuelle à deux chiffres au cours des 24 prochains mois et surpasser ainsi celles consacrées aux achats de logiciels traditionnels dès 2024. IDC établit ces prévisions notamment en considérant que les migrations vers le cloud deviennent une priorité pour les entreprises, avec un focus sur les plates-formes d'IA, les applications collaboratives et les solutions de sécurité.

Les services font encore de la résistance

C'est finalement sur le segment des services que le poids des investissement liés au cloud est le moins important (25% en 2022). Au cours des cinq prochaines années, leur progression va se situer entre 16 et 19%. Elle va s'appuyer sur le fait que beaucoup de prestataires vont continuer d'étendre le périmètre de leurs services professionnels cloud et de leurs services cloud gérés. Des offres qui englobent, par exemple, la planification, le déploiement, la mise en oeuvre et la gestion des environnements cloud afin d'aider les clients à chaque étape de leur parcours vers l'informatique dématérialisée.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité