HPE compte booster son HPC as a service avec Cray

Cray prépare pour 2021 un superordinateur de 1,5 Exaflops. (Crédit : Cray)

Cray prépare pour 2021 un superordinateur de 1,5 Exaflops. (Crédit : Cray)

En adossant ses offres de calcul haute performance à des supercalculateurs Cray, HPE pourra proposer des services d'intelligence artificielle, de trading financier haute fréquence et de création de jumeaux numériques pour des réseaux d'entreprise. Le fournisseur hérite aussi d'une base client.

HPE va racheter le fabricant de supercalculateurs Cray pour 1,3 milliard de dollars. Selon les deux entreprises, cette acquisition va permettre de proposer à leurs clients un service de calcul haute performance (HPC) pour les analyses impliquant de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage machine, mais aussi des services donnant accès à du stockage, du calcul et des logiciels haute performance. Outre ces capacités de calcul HPC qui viennent compléter et étendre les produits actuels de HPE, Cray apporte une nouvelle base client, notamment dans les secteurs de l'administration et de l'éducation, qui pourrait aussi trouver dans le portefeuille existant de HPE des produits répondant à leurs besoins. Selon les deux entreprises, le rachat, en cash, pourrait être finalisé d'ici le mois d'avril de l'année prochaine.

L'offre HPC-as-a-Service sera assurée par HPE GreenLake, le service cloud public, privé et hybride du fournisseur. « Ce service pourrait répondre à des besoins périodiques de l'entreprise en calcul haute performance, trop coûteux autrement », a expliqué Tim Zimmerman, analyste chez Gartner. « Par exemple, HPE et Cray pourraient utiliser le service pour créer des jumeaux numériques de l'ensemble de leurs réseaux et les utiliser pour tester un nouveau code et son impact sur le réseau avant de procéder à son déploiement », a ajouté M. Zimmerman. HPE Labs aurait pu développer lui-même une technologie HPC équivalente à celle apportée par Cray, mais en rachetant Cray, HPE pourra mettre cette technologie beaucoup plus rapidement sur le marché.

Devancer IBM au Top500

HPE estime que le rachat de Cray lui donne accès à des technologies indispensables pour les charges de travail très gourmandes en données, « notamment des charges d'intelligence artificielle et de machine learning utilisées pour les services d'ingénierie, le trading financier haute fréquence, la recherche pharmaceutique et les recherches universitaires sur le climat et les génomes, par exemple », comme l'explique encore l'analyste de Gartner Tim Zimmerman. D'après HPE, les supercalculateurs de Cray « sont capables de gérer des ensembles de données massifs, la modélisation convergente, la simulation, l'intelligence artificielle et les charges de travail analytiques ». Cray prépare pour 2021 un superordinateur de 1,5 Exaflops. Le constructeur affirme que ce sera le supercalculateur le plus rapide du monde. Actuellement, c'est le Summit construit par IBM pour l'Oak Ridge National Laboratory du département américain de l'énergie qui domine le Top500 des supercalculateurs les plus puissants du monde avec 143,5 Pétaflops (opérations en virgule flottante par seconde).

HPE compte proposer une ligne complète de produits supportant l'infrastructure HPC, y compris des offres « de calcul, de stockage, de systèmes interconnectés, de logiciels et de services haute performance ». Selon HPE, « les compétences des deux entreprises et la combinaison de leurs technologies devraient permettre d'accroître l'innovation ». Plus tôt ce mois-ci, Antonio Neri, CEO de HPE, a déclaré dans une interview accordée à nos confrères de Network World que l'entreprise investirait 4 milliards de dollars sur quatre ans dans des technologies destinées à stimuler « la connectivité, la sécurité et, évidemment, le cloud et l'analyse ». Lors de la présentation de la feuille de route de l'entreprise, ce dernier n'avait rien dit de particulier à propos du calcul haute performance. Les revenus nets de HPE pour l'exercice précédent s'élevaient à 30,9 milliards de dollars. Comparativement, sur cette période, le revenu total de Cray s'élevait à 456 millions de dollars, avec un bénéfice brut de 130 millions de dollars. HPE paiera 35 dollars par action pour l'acquisition de Cray.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité