IBM confronté à une nouvelle plainte pour fraude boursière

IBM est accusé d’avoir utilisé les ventes de mainframes pour augmenter artificiellement ses activités liées à l’IA et au cloud . (Crédit Treesmittenex)

IBM est accusé d’avoir utilisé les ventes de mainframes pour augmenter artificiellement ses activités liées à l’IA et au cloud . (Crédit Treesmittenex)

Selon une plainte pour fraude boursière déposée contre IBM, le géant de la technologie aurait trompé les investisseurs en réaffectant les revenus des mainframes pour faire croire que ses produits Watson basés sur le cloud et l'IA étaient très demandés.

La plainte pour fraude boursière, qui met en cause 13 dirigeants d'IBM, actuels et anciens, dont le CEO et président du conseil d'administration, Arvind Krishna, et l'ancienne CEO, Ginni Rometty, affirme que l'entreprise a couplé les ventes de mainframes avec celles de produits peu performants afin d'accroître artificiellement leur rentabilité. Déposée le 13 janvier devant le tribunal de district des États-Unis pour le district sud de New York, cette plainte vise à obtenir le statut de recours collectif pour toute personne ayant acheté des actions IBM entre le 4 avril 2017 et le 20 octobre 2021. Elle allègue que l'entreprise et certains de ses dirigeants « se sont engagés, en toute connaissance de cause ou par imprudence, dans un dispositif, un plan ou un artifice visant à frauder, et se sont livrés à des actes, des pratiques et des pratiques commerciales destinés à tromper les investisseurs ». Essentiellement, selon la plainte, IBM aurait fait valoir que ses produits moins populaires de cloud, d'analyse, de mobilité, de social et de sécurité (CAMSS) offraient des « opportunités de croissance », laissant croire aux investisseurs qu'ils étaient très demandés alors qu'en fait, ils étaient contraints par des accords de licence d'entreprise (ALE) de trois à cinq ans pour les gros mainframes populaires auprès des clients de la banque, de la santé et des compagnies d'assurance. 

La suite de cet article sur Le Monde Informatique


s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité