IDC : Les infrastructures IT traditionnelles en déroute début 2020

Dell et HPE restent les leaders du marché des infrastructures cloud, avec respectivement 2,5 et 1,4 Md$ de revenus au premier trimestre. (Source : IDC)

Dell et HPE restent les leaders du marché des infrastructures cloud, avec respectivement 2,5 et 1,4 Md$ de revenus au premier trimestre. (Source : IDC)

Au premier trimestre 2020, les ventes d'infrastructures cloud ont cru de 2,2% selon IDC. Un chiffre plutôt humble si on omet les conditions sanitaires de ce début d'année. Les dépenses pour des environnement sur site ont, elles, bien subi la crise puisqu'elles sont en baisse de 16,3%.

Selon IDC, 2020 doit être l'année charnière où le marché des infrastructures cloud (privé et public) sera plus important que celui des infrastructures IT traditionnelles. Le premier devrait en effet capter 69,5 Md$ de dépenses, soit 54,2% du montant total des ventes d'infrastructures IT cette année. Au cours des cinq années à venir, le cabinet d'études s'attend à ce que les dépenses en matière d'infrastructure informatique dans le cloud augmentent à un rythme annuel moyen 9,6 %. Il dégagerait alors 105,6 Md$ de revenus en 2024 et représenterait 62,8 % des dépenses totales en matière d'infrastructure informatique.

Malgré les conditions sanitaires et économiques de ces derniers mois, la croissance est donc bien là. Au premier trimestre 2020, les revenus des fournisseurs de produits d'infrastructure informatique (serveur, stockage d'entreprise et commutateur Ethernet) pour les environnements cloud, qu'ils soient publics et privés, ont augmenté de 2,2%. Un gros ralentissement des investissements est cependant à noter dans les infrastructures traditionnelles, qui ont chuté de 16,3% d'une année sur l'autre.


Les prévisions d'IDC sur la répartitions des dépenses en termes d'infrastructures informatiques montrent que 2020 est l'année charnière où le cloud devient majoritaires contre les environnements sur site. (Source : IDC)

Prépondérance du cloud public

Dans le détail, c'est le cloud public qui a porté la croissance au premier trimestre, avec 6,4% de hausse à 10,1 Md$ de dépenses, contre 4,4 Md$ pour les infrastructures cloud privé (-6,3% comparé à début 2019). La simplicité de déploiement des environnements publics et l'urgence dans laquelle étaient les entreprises alors que les mesures de confinements étaient mises en place à travers le monde expliquent ces chiffres.

IDC s'attend à ce que le rythme de progression établi au premier trimestre se poursuive pendant le reste de l'année. L'adoption du cloud continue en effet d'être stimulée par la demande d'infrastructures plus efficaces et résistantes. Les dépenses pour des environnement de cloud privé devraient se redresser au cours de l'année et compenser les baisses du premier trimestre, pour finir en croissance de 1,1% sur l'ensemble de l'année.

-12,1% de dépenses en Europe

Cette disparité dans la dynamique des dépenses d'infrastructure en 2020 pour les environnements cloud et sur site se répercutera sur les trois domaines de l'infrastructure informatique : les commutateurs Ethernet, les plateformes de stockage et celles de calcul. Ce sont ces dernières qui engrangeront la majorité des dépenses, avec 36,2 Md$. Les plateformes de stockage seront le segment qui connaîtra la croissance la plus rapide, avec des dépenses en hausse de 8,1% pour atteindre 24,9 Md$. Le segment des commutateurs Ethernet connaîtra une croissance de 3,7% par an.

Géographiquement, la Chine est le pays le plus dépensier avec des investissements en hausse de 21% au premier trimestre comparé à la même période l'an passé. L'Europe occidentale, de son côté, a connu un déclin de 12,1%. Dell et HPE restent les leaders du marché des infrastructures cloud, avec respectivement 2,5 et 1,4 Md$ de revenus au premier trimestre. C'est cependant Inspur, troisième du classement d'IDC, qui a connu la croissance la plus importante (+36,4%), à 868 M$.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité