Impression : C'Pro entre sur le marché des grands comptes en rachetant SMEP

Le groupe C'Pro renforce sa présence en Île-de-France et l'étend à l'Aube en rachetant le bureauticien SMEP. Ce dernier dispose d'un savoir-faire sur le segment des grandes entreprises qui faisait jusqu'ici défaut à son acquéreur.

Et de sept pour C'Pro. Le groupe allonge la liste des entreprises qu'il a rachetées depuis le début de l'année avec l'acquisition de la société SMEP (Services Maintenance Easy Printer) réalisée le 4 novembre. Comme son nom le laisse penser, elle vient renforcer l'activité impression de C'Pro qui en a tiré environ la moitié de ses 328 M€ de chiffre d'affaires en 2018. SMEP, elle, affiche 5 M€ de facturations annuelles pour un effectif de 20 collaborateurs. Présent sur le marché depuis 1993, ce revendeur bureautique a tissé des liens avec HP et Canon qui sont ses principales marques partenaires.

Un savoir-faire sur les grands comptes centré sur les matériels A4

Pour C'Pro, ce nouveau rachat présente un double intérêt. D'une part, SMEP lui apporte une nouvelle agence en Île-de-France, où il est déjà présent, et améliore aussi sa présence dans le Grand-Est à travers son agence proche de Troyes, dans l'Aube. Un département où C'Pro n'était pas implanté. « SMEP dispose d'un savoir-faire sur le marché des grands comptes qui nous intéresse beaucoup », ajoute Gilles Perrot, le directeur général de C'Pro. Jusqu'ici, en effet, la clientèle du groupe dans l'impression se compose essentiellement de PME qu'il sert partout en France autour de son offre de copieurs A3. De fait, C'Pro compte sur sa nouvelle filiale pour diffuser son savoir- faire en interne, même si celle-ci concentre son catalogue autour de matériels A4.

Le dirigeant de SMEP reste en poste

Directeur général de SMEP, Thomas Dieudonné conserve ses fonctions avec l'objectif de poursuivre le développement de la société. Cette dernière est placée dans la grande région pilotée par Philippe Prévosteau. Elle regroupe les sociétés Esus Bureautique (Centre Val de Loire et Île-de-France) et ABS (Hauts-de-France).

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité