Intel reprend des parts de marché à AMD au dernier trimestre 2020

Avec ses puces Tiger Lake, Intel est passé à la gravure 10 nm avec une partie graphique plus musclée avec l'arrivée du circuit Iris Xe LP. (Crédit Intel)

Avec ses puces Tiger Lake, Intel est passé à la gravure 10 nm avec une partie graphique plus musclée avec l'arrivée du circuit Iris Xe LP. (Crédit Intel)

Selon la dernière publication de Mercury Research, Intel a repris des parts de marché à AMD dans le marché des puces pour PC de bureau et ordinateurs portables. AMD a néanmoins renforcé sa présence sur celui des serveurs.

Comme précisé par l'ancien CEO d'Intel, Bob Swan, lors de la présentation de ses derniers résultats financiers : « Nous pensons avoir gagné des parts de marché grâce à une croissance impressionnante de 33% des ventes de processeurs au cours du trimestre ». Et, la publication des derniers chiffres compactés par le cabinet Mercury Research vient confirmer les dires du dirigeant, désormais remplacé par Pat Gelsinger à ce poste clef. Bien que les dirigeants d'AMD aient vanté leur progression sur le marché des processeurs pour PC au cours de l'année 2020 dans son ensemble, Intel a en fait récupéré un peu de ses parts au cours du quatrième trimestre, a confirmé un analyste indépendant mardi après-midi. L'explication est peut-être à chercher du côté de la priorité donnée au marché haut de gamme par AMD.

Pour le quatrième trimestre 2020, Intel a enregistré un gain de part de marché de 0,8 % sur les processeurs pour ordinateurs de bureau, ainsi que 1,2% sur le marché des puces pour PC nomades, a confirmé Dean McCarron, analyste principal chez Mercury Research. (Les deux chiffres excluent le marché de l'Internet des objets et des tablettes.) AMD a gagné des parts dans l'espace des serveurs à plus forte marge, a déclaré M. McCarron avec Intel qui passe de 93,4% de parts de marché à 92,9%. Si la domination du fondeur reste incontestable, la concurrence favorise toujours le développement des technologies dans le domaine des semi-conducteurs. Mercury Research note toutefois un léger renversement par rapport à novembre dernier, lorsque AMD avait atteint un record historique pour la fourniture de puces pour ordinateurs portables, avec un plus de 20 % de parts de marché.

La production est bien repartie chez Intel Le fait qu'Intel ait gagné des parts de marché n'est pas particulièrement surprenant. Le fondeur a dû faire face à des pénuries de processeurs qui ont eu des répercussions sur certains trimestres 2019 et 2020, alors qu'il opérait une transition délicate de 14 à 10 nm pour la gravure des puces. Cette pénurie a poussé Intel à donner la priorité aux produits de grande valeur, aux "gros noyaux" qui pourraient être vendus dans des PC haut de gamme et des serveurs. Après avoir allégé certaines de ces contraintes de capacité, les dirigeants d'Intel ont déclaré que la société est désormais en mesure de fabriquer et de vendre des produits "petit coeur" pour des PC meilleur marché. Traditionnellement, bien sûr, les PC moins chers se vendent en plus grand nombre.

AMD se trouve dans la situation inverse. Bien que l'entreprise ne se soit pas plainte de son incapacité à livrer des puces, la demande pour ses processeurs et ses GPU reste incroyablement forte.  « Le chiffre d'affaires annuel pour nos processeurs pour postes de travail a progressé de plus de 50 %, car l'adoption des processeurs Ryzen d'AMD a augmenté », a déclaré Lisa Su, CEO d'AMD, lors de l'annonce des résultats du quatrième trimestre de la société la semaine dernière. « Nous avons enregistré des revenus annuels records pour nos puces, car nous avons gagné une part de marché importante en 2020 ». Cela a permis à AMD d'atteindre une réussite depuis longtemps réservée à Intel : après des années difficiles, AMD a en effet déclaré des revenus records pour le quatrième trimestre 2020, et les bénéfices ont grimpé en flèche de 450%.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité