Juniper met un pied sur le marché de l'infrastructure cloud

Pour accompagner la montée en puissance du cloud chez ses clients et éviter de les voir partir chez Cisco ou Huawei, Juniper renforce ses offres dans ce secteur clef. (Crédit D.R.)

Pour accompagner la montée en puissance du cloud chez ses clients et éviter de les voir partir chez Cisco ou Huawei, Juniper renforce ses offres dans ce secteur clef. (Crédit D.R.)

Pour renforcer ses offres cloud, Juniper livre des switchs et un nouveau logiciel d'infrastructure pour rivaliser avec Cisco et Huawei.

Juniper Network renforce ses solutions sur le marché des infrastructures cloud. L'entreprise livre cette semaine de nouveaux logiciels, commutateurs et services destinés à aider les clients à transformer leurs environnements d'entreprise dans le cloud. L'entreprise a introduit ce qu'elle appelle le troisième pilier de son architecture Unite, les deux précédents étant axés sur les entreprises et les réseaux de filiales. Unite Cloud simplifie la gestion et la croissance du cloud d'entreprise en associant des commutateurs et des logiciels maisons. « Les clients évoluent rapidement vers des environnements cloud hybride. Unite Cloud peut leur permettre de relever plus facilement ce défi en leur offrant les outils nécessaires pour gérer les environnements publics, privés, hybrides et multi-cloud », a déclaré Scott Miles, directeur senior Cloud & Enterprise de Juniper. « Le framework permet aussi de migrer d'un type de Cloud à un autre, de mettre en oeuvre des politiques communes et de conserver un mode de fonctionnement identique dans l'entreprise », a-t-il ajouté.

Plus précisément, concernant Unite Cloud, Juniper a :

- mis à niveau le logiciel de gestion de datacenter Network Director 3.0. Désormais, celui-ci permet de configurer plusieurs datacenters à partir d'un guichet unique. Ainsi, les administrateurs réseau n'ont plus besoin d'effectuer le provisionnement et la configuration manuellement. Network Director permet aux clients d'automatiser la création et la gestion des overlays fabric IP L3. Il est possible d'utiliser Network Director ou d'autres outils tiers pour analyser les données de télémétrie afin d'obtenir des résultats plus approfondis et une meilleure corrélation Overlay/Underlay. L'équipementier a également déclaré qu'à l'avenir, « elle allait combiner son logiciel Contrail avec la technologie d'Appformix, acquise en décembre, afin d'ajouter des fonctions d'apprentissage machine, pour prévoir notamment le comportement du réseau et s'adapter aux changements à la volée ». - livré le commutateur pour datacenter QFX5110. Plus adapté, il supporte des vitesses d'accès de 10/40GbE et quatre liaisons montantes 100G pour permettre un déploiement « Leaf to Spine ». Ce commutateur permet à l'entreprise de monter d'un cran les liaisons et la bande passante de son commutateur 5100 actuel.

- a ajouté un service d'implémentation de cloud mutualisé - Contrail JumpStart - pour mettre en oeuvre et déployer l'infrastructure cloud maison. Juniper précise que les services JumpStart incluent l'installation et la configuration du logiciel dans un environnement prédéfini, ainsi qu'un transfert de compétences vers le client afin qu'il puisse commencer à utiliser et à acquérir sa propre expérience du logiciel avant son déploiement complet en production. Par ailleurs, la société offre un support post-installation pour répondre à toutes questions relatives à l'environnement pendant les premières phases de la mise en route.

Le marché des infrastructures tiré par le cloud

Unite Cloud permet à Juniper de mettre un pied dans un marché de l'infrastructure cloud très lucratif où l'on trouve déjà des acteurs bien installés comme Cisco, Huawei et autres. Dans un rapport publié le 12 janvier, IDC écrivait que « le chiffre d'affaires du marché des produits d'infrastructure cloud (serveur, stockage et commutateur Ethernet), clouds publics et privés confondus, avait augmenté de 8,1 %, pour atteindre 8,4 milliards de dollars au troisième trimestre 2016 (3T16). Ce même trimestre, la part globale du marché des infrastructures cloud représentait 39,2 % de toutes les dépenses d'infrastructures IT, en hausse de 34,7 % par rapport au troisième trimestre de l'an dernier. Le chiffre d'affaires du marché des infrastructures cloud en mode privé a augmenté de 8,2 % pour atteindre 3,3 milliards de dollars et de 8,0 % pour le marché du cloud public, lequel a atteint les 5,1 milliards de dollars. Comparativement, au troisième trimestre, le chiffre d'affaires du secteur des infrastructures informatiques traditionnelles (non-cloud) a baissé de 10,8 % par rapport au troisième trimestre 2016.

« Alors que la mise à niveau du réseau continue à soutenir la croissance globale du cloud, on voit déjà pointer les datacenters cloud hyperscale, annonciateurs de nouveaux déploiements de serveurs et de stockage au cours des trimestres à venir. Récemment, les marchés émergents ont retrouvé de la vigueur, de même que les petits fournisseurs de services cloud. Enfin, alors que OpenStack est plus facile à mettre en oeuvre et à maintenir, la population d'administrateurs système compétents s'est accrue, les options de cloud privé s'avèrent plus viables dans de nombreux usages et offrent des paramètres de déploiement beaucoup plus larges », a écrit Kuba Stolarski, directeur de la recherche Computing Plateforms d'IDC.



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité