Kaliop lance son agence de communication digitale baptisée Gradientz

Pour Vincent Vandevelde, directeur de Gradientz, il ne faut pas oublier que la communication conciste d'abord à faire passer un message.

Pour Vincent Vandevelde, directeur de Gradientz, il ne faut pas oublier que la communication conciste d'abord à faire passer un message.

Née de la fusion d'une acquisition et de ressource internes, Gradientz portera maintenant l'offre de communication digitale de Kaliop.

C'est au tour de Kaliop de lancer son agence de communication digitale. Née de la fusion entre le pôle digitale de la société qui se présente comme une agence web et de Fisheye Communication, rachetée en octobre 2015, Gradientz verra officiellement le jour le 6 octobre prochain. « Pour nous, l'idée est de créer une véritable agence de communication pouvant proposer tout ce qui se fait de mieux avec le numérique », déclare Vincent Vandevelde, directeur de la nouvelle entité et ancien dirigeant de Fisheye Communication. « Nous maîtrisons tous les outils techniques nécessaires à la réalisation de projets de communication ambitieux mais ils nous manque quelque chose. Avec notre culture très technique, nous oublions le coeur du métier qui est le message à faire passer », précise-t-il.

A cet effet, Gradientz pourra compter sur deux directeurs créatifs travaillant toujours en binôme, l'un orienté sur le visuel et l'autre sur la conception et la rédaction. En tout, cette entité pourra compter sur une équipe de 13 personnes. Déjà opérationnelle depuis quelques mois, cette dernière a d'ailleurs déjà posé sa patte sur plusieurs projets réalisés au nom de Kaliop. « En devenant une marque à part entière, nous espérons gagner en visibilité et en légitimité », déclare Vincent Vandevelde.

Le mot d'ordre : se faire connaître

Pour autant, le dirigeant reste discret quant aux objectifs qu'il s'est fixé. « Nous n'avons rien chiffré avec Kaliop, que ce soit en termes de clients ou de résultats. C'est un projet à long termes et nous devons d'abord nous faire une place sur ce marché avant d'espérer plus », explique-t-il. Pour lui, l'essentiel consiste pour l'instant à remporter de premiers appels d'offres et de faire connaître la marque.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité