Kaminario passe au cloud hybride

L'approche multi-cloud - en intégrant l'hybride - de Kaminario repose sur les capacités de gestion de son VisionOS et de sa solution analytique Clarity. (Crédit Kaminario)

L'approche multi-cloud - en intégrant l'hybride - de Kaminario repose sur les capacités de gestion de son VisionOS et de sa solution analytique Clarity. (Crédit Kaminario)

Désormais fournisseur de solutions logicielles pour le stockage flash, Kaminario souhaite accompagner les entreprises vers le cloud hybride en les aidant à réduire leurs coûts de production.

Après s'être désengagé de la vente de matériel au profit du logiciel, Kaminario entend accompagner les entreprises misant sur le cloud hybride pour optimiser leurs ressources de stockage. Pour faire le lien entre le stockage primaire on premise et les offres des principaux fournisseurs de cloud publics, il est nécessaire de passer par une couche d'abstraction.

Comme nous l'a expliqué depuis Israël Dani Golan, CEO de Kaminario, lors d'un meeting IT Press Tour sur Zoom organisé par Condor Consulting, "nous allons proposer aux entreprises de baisser de 30% leurs coûts de stockage cloud. Le processus de migration des ressources locales vers le cloud peut en effet être accéléré à un prix moindre", assure le dirigeant. Avec sa solution Cloud Data Platform, le fournisseur entend accompagner les entreprises désirant optimiser leur engagement cloud vers un modèle hybride avec son programme Data Plane Virtualization. Une couche logicielle sous-jacente commune qui simplifie l'adoption du cloud en automatisant les transferts de données entre les ressources on premise (Data Pod chez Kaminario) et cloud public. L'idée est de réduire le temps et les coûts nécessaires pour déplacer de grandes quantités de données vers le cloud en assurant une sécurité maximale (VPN), le tout avec une supervision analytique assurée par l'outil Clarity, présent dans VisionOS (le socle logiciel de base de Kaminario).

Un pont entre le local et le cloud

Avec sa plate-forme logicielle, Kaminario apporte d'autres améliorations comme une faible latence combinée à de bonnes performances pour les applications critiques sur site avec le support de baies NVMe Fabric si besoin. Des services de réplication natifs basés sur une architecture symétrique active-active sont également proposés. L'approche multicloud passe par la solution de supervision et d'automatisation Flex qui supporte AWS, Azure et GCP. Ce dernier est en fait disponible depuis un an, AWS depuis avril et Azure en early access, nous a précisé le CTO de Kaminario Derek Swanson.


Kaminario réadapte pour le cloud ses ressources de gestion des données développées pour ses baies flash. (Crédit : Kaminario)

Pour mettre en avant son programme cloud hybride, Kaminario assène un argument massue : une réduction de plus de 30% des coûts de stockage par rapport à une offre cloud public traditionnelle pour une capacité de départ de 256 To. Le coût de la solution PaaS est estimé à 70 500 dollars par mois, et même 80 000$ si on ajoute les snapshots. Kaminario se fait fort de descendre à 20 000$ par mois. Pas de miracle ici, la réduction des coûts passe par une contraction drastique des données cibles avec l'application des moulinettes déduplication, zero detect et compression. Certains systèmes de stockage qui offrent un provisionnement fin ajoutent la possibilité de détecter les zones d'un volume qui ont été mises à zéro afin de pouvoir récupérer cet espace et l'utiliser ailleurs. C'est ce qu'on appelle zero detect. En fait, Kaminario applique au cloud, ce qu'il avait développé à la base pour ses baies de stockage flash. Mais adapté au cloud, ce modèle ne fonctionne qu'avec des données brutes qui n'ont déjà été soumises à des algorithmes de dédup et compression. L'équation marche quand les capacités de stockage sont importantes et brutes.


Les projections de Kaminario sont à vérifier chez les clients. (Crédit : Kaminario)

Réduire le surprovisionnement

La solution du fournisseur élimine également la nécessité de surprovisionner la capacité pour répondre aux besoins des serveurs. "Dans le cloud public, les seuils de performance sont interdépendants de la quantité de calcul et de la capacité fournie. Souvent, pour prendre en charge des ensembles de données à haute performance, mais à faible capacité, les organisations doivent radicalement surprovisionner leur capacité, ce qui entraîne des coûts supplémentaires et du gaspillage" assure le CTO.


Les métiers dans les entreprises se tournent vers le cloud pour leurs nouvelles applications. (Crédit : Kaminario)

Avec cette proposition,
Kaminario poursuit son recentrage sur le logiciel en accompagner le mouvement vers le cloud hybride, puisque, dans les grandes entreprises, un grand nombre d'applications est aujourd'hui développé en pensant au cloud. Mais le fournisseur n'est pas le seul à prendre cette direction : NetApp, Pure Storage ou encore HPE poussent également leurs pions vers le cloud hybride.


Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité