Kaminario s'associe à Tech Data pour son hardware

CEO et fondateur de Kaminario, Dani Golan a bouleversé son offre de stockage en découplant le logiciel du matériel. (Crédit D.R.)

CEO et fondateur de Kaminario, Dani Golan a bouleversé son offre de stockage en découplant le logiciel du matériel. (Crédit D.R.)

Bien connu pour ses solutions de stockage flash, Kaminario quitte le monde du matériel pour se concentrer sur le logiciel grâce à un partenariat avec Tech Data qui proposera désormais les baies de stockage K2 et K2.N complémentaires. L'offre Kaminario passe donc en mode souscription avec un règlement mensuel démarrant à 100$ par mois et par téraoctet utilisable.

Pour se tourner vers une offre de type Storage as a Service (StaaS), le fournisseur de baies de stockage flash Kaminario a pris une décision radicale. Dani Gola, le CEO et fondateur de la société, a en effet décidé de détacher le matériel du logiciel : « Cela nous permet d'opérer avec un modèle très différent [service de stockage managé] grâce à un accord mondial avec Tech Data [ et ses plus de 200 partenaires chanel dans le monde] pour la fourniture du matériel via Tech Data Technologye as a Service [...] Nous n'allons pas gagner d'argent avec le matériel, notre plus value est dans le logiciel. TechData assure les différents cycle du matériel avec le déploiement et le support ». L'offre tout compris baptisée Kaminario Storage Utility (logiciel, matériel, financement TaaS et support) devrait démarrer dés 100$ le téraoctet utilisable par mois.

Une configuration minimum (des serveurs x86 composables) a été établie avec Tech Data pour les baies K2 et K2.N, avec d'autres spécifications très particulières testées par le grossiste sur différentes machines pour accroître les performances en IOPS et latence si besoin. « Nous travaillons avec plusieurs partenaires pour le matériel et nous croyons dans la simplicité. Les clients apprécient ça », nous a expliqué le dirigeant qui résume le projet avec une simple formule « All inclusive and simplicity ». Le point le plus important dans cette proposition reste avant tout la partie logicielle développée par Kaminario avec une licence à déployer ou à souscrire. « Nous avons appris auprès de nos clients que la valeur venait de notre logiciel et nous leur proposons aujourd'hui un modèle Opex avec une plateforme composable ».

Plateforme composable data

Pour résumer, on retrouve dans cette plateforme composable VisionOS pour gérer les ressources de stockage, Clarity pour la partie analytique et Flex pour l'orchestration et l'automatisation des ressources déployées. La dernière génération K2 all-flash est disponible chez tous les revendeurs partenaires de Tech Data et inclut VisionOS et Clarity. Programmé un peu plus tard, le K2.N intègre en sus Flex avec le même canal de distribution. La plateforme de Kaminario supporte le NVMeF (NVMe over Fabric), la déduplication et la compression, Flex gérant les ressources de pool et VisionOS se concentrant sur un seul noeud. « Il s'agit d'une combinaison entre la bonne architecture [matérielle] avec notre logiciel », poursuit le dirigeant qui ajoute « VisionOS for cloud arrivera un peu plus tard, au 1er trimestre 2020.» Autre annonce faite par Kaminario, une offre complémentaire de reprise après sinistre en mode service (DRaaS) hébergée dans le cloud public. Les clients abonnés peuvent choisir parmi une liste de centres de données de niveau 4 ou utiliser un site distant existant. Une gamme de niveaux de service et d'objectifs en matière de temps de rétablissement est également disponible pour répondre à différents besoins. Kaminario ajoute la prise en charge native des snapshots et de la réplication sur sa plate-forme permettra aux utilisateurs de déplacer leurs données locales vers le cloud pour faciliter le travail des développeurs ou réaliser une reprise d'activité après sinistre. Ces offres arriveront en même temps que VisionOS sur le cloud public, à savoir AWS, Azure et GCP.

Un modèle inspiré par Nutanix ?

Avec son annonce globale, Kaminario est le premier à casser un modèle qui fait aujourd'hui les beaux jours de ses principaux concurrents (Dell, NetApp, HPE ou Pure Storage). Sur un autre marché, Nutanix a réussi à découpler la partie logicielle du matériel après avoir été historiquement obligé de démarrer son activité avec SuperMicro sous la pression des premiers clients. Dani Golan nous a indiqué qu'il lui a fallu un an pour arriver à découpler le logiciel du matériel. « Nous croyons dans un modèle best of breed et c'est le principal message que nous désirons envoyer à nos clients ; le prix du matériel est transparent et nous proposons le meilleur prix au téraoctet », conclut le dirigeant. Le support des précédentes baies Kaminario sera toujours assuré, mais les clients fortement incités à adopter le modèle souscription.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité