L'AFPC veut coordonner les 71 pôles de compétitivité

La France compte 71 pôles de compétitivité. (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

La France compte 71 pôles de compétitivité. (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Une initiative complémentaire à la plateforme nationale d'innovation veut coordonner la parole des pôles de compétitivité auprès des pouvoirs publics en France et en Europe. Avec l'objectif d'aider au développement et au financement des PME.

Créés en 2005 avec, dans un premier temps, l'objectif de faire émerger des projets de R&D collaboratifs, les pôles de compétitivité doivent maintenant passer à l'étape suivante. Concrètement, il s'agit d'accélérer la mise sur le marché des produits issus de ces collaborations et de renforcer ainsi l'impact économique des pôles sur les territoires.

Sur cette ligne, les pôles franciliens ont signé la semaine dernière des contrats de performance avec l'État et la Région Ile de France. Ces contrats précisent les actions qui vont être menées, notamment sur l'accompagnement des PME et des entreprises de taille intermédiaire participant à l'écosystème des pôles.

C'est dans ce contexte que le club des 18 pôles mondiaux, constitué en 2006 (*), vient de créer l'association AFPC pour fédérer cette fois l'ensemble des 71 pôles de compétitivité dans l'Hexagone. L'AFPC est présidée par Jean-Luc Beylat, par ailleurs président du pôle Systematic Paris-Région. Pour lui, il est maintenant devenu critique que les pôles, placés au coeur de la politique nationale d'innovation, puissent mieux coordonner leurs actions. L'une des missions de l'AFPC consistera à favoriser le financement des PME innovantes.

L'AFPC complète la plateforme nationale d'innovation


L'AFPC interviendra de façon complémentaire avec les réseaux réunis au sein de la Plateforme nationale d'innovation qui a été annoncée en octobre dernier dans les locaux de Bpifrance (la banque publique d'investissement).

L'ambition de cette plateforme, qui sera créée par CapinTech, le Club des Pôles Mondiaux, France Clusters et Retis, est de coordonner les réseaux et acteurs de l'innovation en France. L'un de ses objectifs est de faciliter la mise en oeuvre des mesures mises en place par les pouvoirs publics et, à l'inverse, de faire remonter les retours des utilisateurs.

(*) il regroupe 5 000 PME et plusieurs centaines de laboratoires publics de recherche et d'établissements de formation.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité