La crise Huawei saborde les bénéfices de Samsung Electronics ce trimestre

Samsung Electronics souffre de la situation Huawei. (Crédit : Samsung)

Samsung Electronics souffre de la situation Huawei. (Crédit : Samsung)

Selon plusieurs observateurs, Samsung Electronics pourrait voir ses bénéfices diminuer de moitié sur le deuxième trimestre 2019. La faute à la baisse de livraisons de puces mémoire au chinois Huawei, qui a engendré un excédent d'offre face à une demande en chute libre.

Alors que sa filiale française se retrouve engluée dans une mise en examen pour « pratiques commerciales trompeuses », Samsung Electronics devrait annoncer ce vendredi 5 juillet ses résultats mondiaux pour le deuxième trimestre de son exercice fiscal 2019. La situation pourrait bien être encore plus critique que prévue pour le fournisseur sud-coréen, qui verrait son chiffre d'affaires chuter de plus de moitié selon des analystes cités par Reuters. La raison de ce cataclysme potentiel se trouve du côté de l'Empire du Milieu. Les affres de Huawei avec les Etats-Unis ont entraîné une défiance mondiale, qui a elle même provoqué une importante baisse de livraisons de puces mémoire vers l'entreprise chinoise. Un contexte qui aurait exacerbé la surabondance de l'offre, accentuant le ralentissement déjà constaté sur le marché.

Le résultat trimestriel de la firme sud-coréenne serait le plus bas en près de trois ans, avec une hausse des bénéfices dans « quelques trimestres ». Et pour cause : en plus d'être le premier fabricant de smartphones, Samsung, via sa filiale Electronics, est également le premier fournisseur de composants mémoire DRAM et NAND. Quand le deuxième plus gros vendeur de smartphones, Huwaei, a vu son besoin en semi-conducteurs chuter, le sud-coréen a dû se tourner vers des acteurs moins compétitifs et, de fait, baisser ses prix pour pouvoir continuer à vendre. Quand on sait que la fourniture de puces génère plus de deux tiers des bénéfices de Samsung, on comprend mieux la situation.

Samsung Electronics n'écoulera pas ses stocks avant 2020

Selon Avril Wu, analyste chez TrendForce, les prix des composants DRAM ne devraient pas rebondir au second semestre, et Samsung Electronics ne va surement pas être en mesure d'écouler ses stocks avant la première moitié 2020. Une seule information peut redonner le sourire au fournisseur coréen. Si l'on en croit les observations de Song Myung-Sup, analyste chez HI Investment & Securities, le maintien sur le long terme des sanctions américaines à l'encontre de Huawei pourrait permettre à Samsung de vendre 37 millions de smartphones supplémentaires par an. Jusque là, et malgré une situation hautement inflammable, la firme chinoise avait réussi à conserver sa place sur le marché... Mais pour combien de temps ?

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité