La perte de trois fournisseurs mène Additionnal Design à la liquidation

« Ces trois marques représentaient 80% du chiffre d'affaires d’Additional Design. Quand une telle part de votre business s'effondre, vous êtes obligés de passer par la case tribunal de commerce», explique Michel Grunspan, le président du groupe Exer, pour expliquer la liquidation de sa filiale, Additional Design

« Ces trois marques représentaient 80% du chiffre d'affaires d’Additional Design. Quand une telle part de votre business s'effondre, vous êtes obligés de passer par la case tribunal de commerce», explique Michel Grunspan, le président du groupe Exer, pour expliquer la liquidation de sa filiale, Additional Design

Confronté au changement de stratégie commerciale de ses trois principaux partenaires en l'espace de quelques mois, Additionnal Design a vu 80% de son chiffre d'affaires lui échapper. Une défection qui a amené le grossiste ès-stockage à mettre la clé sous la porte sans pouvoir réagir. 

Le 15 mars dernier, le Tribunal de Commerce d'Evry plaçait Additional Design en liquidation judiciaire. Pourtant, les derniers résultats financiers publiés par le grossiste spécialisé en solutions de stockage ne laissaient pas présager d'une fermeture de rideau. A l'issue de son exercice 2013-2014, l'entreprise avait en effet annoncé un chiffre d'affaires de 4,6 M€, en hausse de 27%, et une perte nette de 9 900 € seulement. A l'époque, sa maison mère, le Groupe Exer, avait même souligné une amélioration significative après un exercice 2012-2013 marqué par une perte nette de 105 K€. De fait, c'est plutôt « à un mauvais concours de circonstances » que le distributeur doit sa liquidation.

Arkeia, Synology et Overland Storage font défection

Concrètement, le grossiste a perdu trois de ces principaux fournisseurs, Arkeia, Synology et Overland Storage, dans le courant du premier trimestre 2015. En janvier 2013, le premier d'entre eux avait été racheté par Western Digital qui a progressivement intégré les offres de la marque à son catalogue pour finir par la faire disparaître deux ans plus tard. L'histoire est presque similaire pour Overland Storage. En grande difficulté financière, cet éditeur est entré dans le giron de Sphère 3D en avril 2014. Début 2015, l'acquéreur a décidé de tout miser sur des offres packagées de virtualisation, sonnant le glas des offres de sauvegarde d'Overland Storage que commercialisait Additionnal Design. La rupture avec Synology, elle, tient à une dégradation des relations commerciales entre le grossiste et ce fournisseur. La brouille a fait perdre à Additionnal Design sa carte de grossiste officiel, ce qui ne lui laissait plus que la possibilité de proposer les NAS de la marque en sous-distribution. Par effet de cascade, les revendeurs qui se procuraient les produits de ces trois fournisseurs chez le grossiste l'ont rapidement délaissé.

Le temps a manqué pour réagir

« Ces trois marques représentaient 80% du chiffre d'affaires d'Additional Design. Quand une telle part de votre business s'effondre, vous êtes obligés de passer par la case tribunal de commerce», explique Michel Grunspan, le président du groupe Exer. Celui-ci assure toutefois avoir tenté de trouver d'autres fournisseurs à distribuer : « Nous n'avions malheureusement pas suffisamment de temps. Le juge a fini par prononcer la liquidation. » Ce sont ainsi 9 personnes employées par Additionnal Design qui se retrouvent sur le carreau. « Nous avons proposé à certains de venir travailler chez Exer mais nous sommes basés à Lille et Additionnal Design en Essonne. Il était difficile pour eux de nous rejoindre», déplore Michel Grunspan.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité