La prochaine édition du Salon du Numérique se prépare en Avignon

Les absents pourront suivre le live-tweet des conférences, comme lors de la précédente édition. (Crédit D.R)

Les absents pourront suivre le live-tweet des conférences, comme lors de la précédente édition. (Crédit D.R)

500 visiteurs sont attendus le 1er mars 2016 pour la quatrième édition du Salon du Numérique d'Avignon. Organisatrice de l'évènement, l'association Avignon Delta Numérique compte notamment sur ses 70 membres, des professionnels des TIC locaux, pour animer l'évènement.

Dans 73 jours, 20 heures et 9 minutes, Avignon accueillera la quatrième édition du Salon du Numérique. Ce compte à rebours figure sur le site d'Avignon Delta Numérique (ADN), l'association organisatrice de ce forum dont la quatrième édition se déroulera le 1er mars au sein de l'université de la cité des papes. Il accueillera les entreprises du Vaucluse en quête de solutions numériques pour mieux s'organiser, communiquer ou encore assurer leur gestion quotidienne. Quant aux intervenants, ils sont issus des rangs des 70 professionnels locaux des TIC membres d'ADN et de ceux des partenaires de l'association. « Avec cette initiative, nous souhaitons fédérer toute la dynamique du numérique dans la région », résume Aliocha Lordanoff, le président de l'association et dirigeant de l'agence de communication digitale Semaweb.

Au moins 500 visiteurs

Le programme du forum va s'articuler autour de conférences plénières, de tables-rondes, d'ateliers orientés vers des thématiques techniques, et de sessions de networking. Le déroulé exact de la journée sera disponible sur le site de l'ADN dès le mois prochain, comme la plateforme en ligne qui permettra aux visiteurs de planifier des rendez-vous sur place. « L'an dernier, nous avions 750 inscrits et 500 visiteurs ont eu le courage de venir malgré la neige surprise. Nous en attendons au moins autant en 2016 », indique Aliocha Lordanoff. S'agissant des intervenants, ce dernier précise que le but est de leur faire développer un discours autour de thématiques techniques plutôt que de leur offrir une tribune pour présenter leurs sociétés. Une approche qui explique pourquoi aucun stand ne sera déployé, et qui distingue le Salon du Numérique d'autre salons dont la vocation commerciale implique de faire payer des exposants. « C'est un projet associatif, nous n'avons pas de vocation lucrative », explique le président d'ADN.

Un réseau de partenaires

De fait, les partenaires de l'association ont une place importante dans l'organisation de l'évènement. Ainsi, la CCI du Vaucluse se charge de l'organisation d'entretiens d'embauche sur place. Quant aux étudiants de l'université d'Avignon de la Communication et l'accélérateur de start-up The Bridge, ils aident les porteurs de projets à se présenter aux investisseurs. Parmi le total de 19 entreprises et collectivités qui mettent la main à la pâte, on trouve aussi le conseil départemental du Vaucluse, l'opérateur Vaucluse Numérique, Orange, l'imprimeur Sud Labo qui fournit les flyers, et même le vignoble Inter-Rhône qui s'occupe du bar à vin.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité