La puce Qualcomm Snapdragon 8cx est-elle plus performante qu'un Intel Core i5 ?

Qualcomm tente toujours de convaincre les utilisateurs que ses puces peuvent animer un PC. (Crédit Mark Hachman / IDG)

Qualcomm tente toujours de convaincre les utilisateurs que ses puces peuvent animer un PC. (Crédit Mark Hachman / IDG)

Selon des benchmarks réalisés avec une ancienne puce Core-i5 Kaby Lake-R d'Intel, Qualcomm tente de convaincre que ses puce sont désormais capable de rivaler avec la plateforme x86 et de faire tourner un PC avec Windows.

Qualcomm a annoncé un partenariat avec Lenovo pour créer le premier PC 5G. Dénommée « Project Limitless », la machine repose sur le processeur Snapdragon 8cx annoncé en décembre dernier. Qualcomm a également livré les résultats de benchmarks PCMark inédits pour montrer que sa puce Snapdragon 8cx (ARM) pouvait surpasser un processeur Intel Core i5 Kaby Lake-R (x86). Signalons que ce dernier été commercialisé au troisième trimestre 2017, soit une éternité dans le monde informatique. Même si le nom du projet indique qu'il s'agit d'abord d'un travail de recherche, il est probable que le partenariat entre Qualcomm et Lenovo débouche sur un produit grand public, que Lenovo pourrait livrer début 2020. Qualcomm et Lenovo seront tous deux présents au salon Computex qui se tient du 28 mai au 1e juin à Taiwan, où Qualcomm recherche des partenaires pour ce qu'il appelle ses PC Always Connected.

Depuis le mois de décembre, on sait que la puce Snapdragon 8cx de Qualcomm a été spécialement optimisée pour les PC portables. L'objectif du fondeur étant d'offrir des performances comparables à celles d'une puce Core i5 série U d'Intel. À l'époque, Qualcomm n'avait pas encore fixé de vitesse d'horloge définitive, même si l'ordinateur portable de démonstration présenté par le fondeur tournait à 2,75 GHz. Aujourd'hui, les responsables de Qualcomm ont précisé que la puce 8cx tournerait à 2,84 GHz.

Qualcomm
Un prototype de la puce 8cx de Qualcomm, produite par le fabricant de « boîtes blanches » Compal. (Crédit Mark Hachman/IDG)

Les premiers benchmarks de performance

Jusqu'ici, le problème des puces Qualcomm, c'est qu'elle ne pouvait pas égaler la puissance des processeurs Intel Core concurrents pour faire tourner un PC. Encore que, d'après notre confrère de PCWorld qui a pu testé un Lenovo Yoga C630 fourni par Qualcomm, la puce Snapdragon 850 qui équipe cette machine est assez rapide pour Netflix et à l'aise avec la plupart plupart des tâches de bureau. Précédemment, les responsables de Qualcomm avaient déclaré à nos confrères de PCWorld que le processeur Kryo 495 qui se trouve à l'intérieur de la puce Snapdragon 8cx était « au moins » 2,5 fois plus puissant que le Kryo de la puce Snapdragon 850. Sur le papier, la puce Snapdragon 8cx est presque aussi puissante qu'une puce Intel Core i7-8550U, si l'on se base sur les résultats des tests réalisés par PCWorld sur un Galaxy Book 2 équipé de la puce Snapdragon 850. Quant au GPU Adreno 680, les responsables avaient déclaré qu'il était deux fois plus rapide que la puce Snapdragon 850, et trois fois plus rapide que la puce Snapdragon 835.


Qualcomm
Le CPU Kryo, le GPU Adreno et l'Hexagon 690 intégrés à la puce Snapdragon 8cx de Qualcomm ont tous été optimisés. (Crédit : Qualcomm)

Qualcomm a également mis fin à une partie du mystère entourant les performances de sa puce 8cx elle-même. Le 27 mai, UL, le développeur de benchmarks indépendants, dont fait partie PCMark, lancera deux nouveaux benchmarks : un benchmark applicatif pour mesurer les performances des processeurs sur Office et un nouveau benchmark pour évaluer la durée de vie de la batterie selon trois modalités différentes.

La firme de San Diego a comparé le Snapdragon 8cx avec un Core i5-8250U, une puce Intel de la génération Kaby Lake-R lancé en Q3 2017. Les tests ont été réalisés par Qualcomm, mais des journalistes ont également eu l'occasion d'effectuer les tests eux-mêmes et de les confirmer. (À noter cependant que pour ses tests, les machines de Qualcomm tournaient sur batterie, alors que les modèles de démonstration étaient branchés à une prise de courant.)

Testée avec des outils bureautiques 

Le benchmark applicatif de PCMark a testé la performance de l'ordinateur portable sur Excel, PowerPoint, Word et la version EdgeHTML de Microsoft Edge. (Selon Jani Joki, directeur de l'ingénierie de UL, le prochain passage de Microsoft à la version Chromium d'Edge n'affectera pas significativement les résultats, de la même manière que les mises à jour des pilotes ne changent pas la nature fondamentale du benchmark 3DMark.)

Dans tous les tests, sauf celui d'Excel, Qualcomm a affirmé que les performances de sa puce Snapdragon 8cx étaient aussi bonnes, voire meilleures, que celles du Core i5-8250U. Pour le 8cx, la fourchette des résultats se situait entre 4039 à 4139, contre 3894 et 3970 pour la puce Core i5-8250U d'Intel. (Une démonstration en direct sur le système de test 8cx a fourni un résultat de 4356.)

Qualcomm
Dans toutes les tâches applicatives, sauf sous Excel, la puce Snapdragon 8cx fait mieux que l'ancienne puce Core i5 d'Intel. Cliquer pour agrandir l'image. (Crédit : Qualcomm)

Qualcomm a également soumis les deux plates-formes au benchmark 3DMark Night Raid Benchmark lancé par UL en automne dernier. Le nouveau benchmark a été spécialement conçu pour comparer les PC ARM aux PC X86. Dans ce cas également, le 8cx s'est bien distingué : les performances de la puce de Qualcomm se situent dans une fourchette comprise entre 5710 à 5815, contre 5047 et 5055 pour la puce Core i5-8250U d'Intel.

Qualcomm
Selon Qualcomm, le GPU Adreno optimisé permet à la puce Qualcomm Snapdragon 8cx de dépasser l'ancienne puce Core i5. Cliquer sur l'image pour l'agrandir. (Crédit : Qualcomm)

Traditionnellement, la durée de vie des batteries est le point fort de l'architecture Snapdragon. Selon Miguel Nunes, directeur de la gestion des produits de Qualcomm, « la durée de vie des batteries s'est constamment améliorée d'une puce Snapdragon à l'autre ». Les résultats sont impressionnants : entre 10 et 12 heures pour la puce Core i5-8250U d'Intel, contre 17 à presque 20 heures d'autonomie pour la puce Snapdragon 8cx.

Qualcomm
Une fois de plus, la puce Snapdragon 8cx surpasse largement la puce Intel Core en matière d'autonomie de la batterie. Cliquer sur l'image pour l'agrandir (Crédit : Qualcomm)

Il faut rappeler cependant que la plate-forme 8cx est basée sur deux composants principaux : le processeur lui-même, plus les fonctions de connectivité intégrées par Qualcomm. Même si le déploiement des capacités 5G n'en est encore qu'à l'état de tests, Qualcomm a intégré dans sa puce le modem X55 5G et le modem X24 LTE existant, pour faciliter la transition d'une norme de connectivité à l'autre. En coulisse, Qualcomm a fait la démonstration de son modem X55 fonctionnant dans une bande de fréquence en dessous des 6 GHz.

Qualcomm
Qualcomm a publié les résultats de ses propres tests, mais le fondeur a également autorisé les journalistes à faire leurs tests et à livrer leurs résultats. (Crédit Mark Hachman/IDG)

Pour l'instant, Qualcomm n'a pas annoncé d'autre partenaire pour sa plate-forme Snapdragon 8cx et Lenovo n'a pas annoncé de prix ou de disponibilité pour Project Endless. Qualcomm continue néanmoins de placer la barre plus haut pour sa plate-forme PC Snapdragon. Il faudra attendre la livraison du « Projet Endless » l'année prochaine par Lenovo pour revérifier ces performances.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité