LDLC atteint la barre des 80 boutiques

Le mois de décembre risque d'être chargé pour LDLC avec l'ouverture de 4 nouvelles boutiques. (Crédit : LDLC)

Le mois de décembre risque d'être chargé pour LDLC avec l'ouverture de 4 nouvelles boutiques. (Crédit : LDLC)

Le groupe de distribution high tech LDLC a ouvert son 77ème magasin le 7 décembre à Cesson. Trois autres inaugurations sont prévues d'ici quelques jours à Trignac (9 décembre), Niort (13 décembre) et Claye Souilly (14 décembre).

LDLC conserve un rythme élevé de création de boutiques. Le distributeur IT franchira ainsi le cap des 80 points de vente d'ici la mi-décembre avec les ouvertures de quatre nouveaux magasins en deux semaines. Le premier d'entre eux et 77ème du genre est situé dans l'espace Wood Shop à Cesson près de Melun (Seine-et-Marne). Il a déjà ouvert ses portes le 7 décembre dernier sous la direction d'Abdel Mimouni. Le second sera inauguré le 9 décembre à Trignac, près de Saint-Nazaire, et le troisième à Niort le 13 décembre prochain. Ce dernier est dirigé par Dominique Merieau et Enoal Huby.

Enfin, c'est au coeur du centre commercial Shopping Promenade de Claye Souilly (Seine-et-Marne) qu'ouvrira le 14 décembre prochain la 80ème boutique à l'enseigne LDLC. À l'instar de celle de Melun, elle sera dirigée par Abdel Mimouni et ouverte 7j/7. Pour rappel, le distributeur IT avait franchi le cap des 70 boutiques en août dernier. Chacun de ces points de vente exposent 1 000 références produits et donnent la possibilité aux clients de commander, sur place, les 30 000 références présentes sur le site internet LDLC.Com. Ils disposent également d'ateliers afin réparer le matériel informatique des clients et d'offre à ces derniers la possibilité de monter leur PC sur-mesure.

52,3 M€ de chiffre d'affaires pour les boutiques LDLC au S1 2022

Au cours du premier semestre de l'exercice 2022-2023 du distributeur, les 76 points de vente (au 2 décembre 2022) arborant la marque LDLC ont réalisé 52,3 M€ de chiffre d'affaires, soit une baisse de -8,8 % par rapport à la même période l'année dernière. Globalement, l'entreprise a clôturé son premier semestre sur 253,9 M€ (-23,9 %) de revenus. Comme pour d'autres spécialistes du négoce high tech, cette baisse de facturations acte la fin de l'effet positif de la pandémie de Covid-19 sur ses ventes. Les revenus du distributeur ont particulièrement reculé sur le segment grand public (-29,6 % à 166,4 M€).

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité