Le code source des smartphones Galaxy a bien fuité

Samsung a confirmé avoir été victime d'un vol de données portant notamment sur les smartphones Galaxy. (Crédit Phtoto : Krapalm/Pixabay)

Samsung a confirmé avoir été victime d'un vol de données portant notamment sur les smartphones Galaxy. (Crédit Phtoto : Krapalm/Pixabay)

Après Nvidia, c'est au tour de Samsung de tomber dans les griffes du groupe cybercriminels Laspus$. Ce dernier menace de publier plusieurs archives contenant près de 190 Go de données, dont du code source de plusieurs produits. Samsung a confirmé cet incident touchant selon lui des données relatives aux smartphones Galaxy.

En quelques jours, c'est une avalanche de données sensibles qui est publiée. Après Nvidia, c'est au tour de Samsung d'être au coeur d'un « incident de sécurité » orchestré par le groupe dénommé Lapsus$. En effet, ce dernier vient de publier trois archives de données provenant du chaebol coréen pour un total de 190 Go d'information. Elles concernent notamment du code source de certains produits Samsung.

Selon nos confrères de Bank Info Security, le code source des Trusted Applet installés sur la TrustZone de tous les terminaux Samsung avec un code spécifique pour chaque TEE OS (QSEE, TEEGris, etc). Les Trusted Applets sont utilisées pour des opérations sensibles telles que le contrôle d'accès complet et le chiffrement. La liste du groupe de pirates comprend également du code de déblocage des fonctions biométriques, « qui communique directement avec le capteur (jusqu'au niveau le plus bas), nous parlons ici de flux binaires individuels RX/TX et du code ». Le groupe poursuit avec le code source du bootloader (logiciel de démarrage) de tous les terminaux Samsung récents, y compris les données Knox (outil de sécurité de Samsung) et le code pour l'authentification.

Samsung confirme le vol de données sur les Galaxy

Dans la besace de Lapsus$, la partie online est aussi visée avec le code source des serveurs d'activation Samsung ( pour la première installation) et celui des comptes Samsung qui comprend l'authentification, l'identité, l'API, les services et bien d'autres choses encore. Enfin, le gang clôt cette première livraison par des éléments de code de différents partenaires de Samsung et notamment Qualcomm.

Interrogé par différents médias, le fournisseur coréen a répondu, « nous avons récemment été informés de l'existence d'une faille de sécurité concernant certaines données internes de l'entreprise. Immédiatement après avoir découvert l'incident, nous avons renforcé notre système de sécurité. Selon notre analyse initiale, la violation concerne certains codes sources relatifs au fonctionnement des terminaux Galaxy mais n'inclut pas les informations personnelles de nos clients ou employés ». La firme coréenne se veut rassurante en ajoutant, « actuellement, nous ne prévoyons aucun impact sur notre entreprise ou nos clients. Nous avons mis en place des mesures pour prévenir de nouveaux incidents de ce type et nous continuerons à servir nos clients sans interruption ». Reste maintenant à savoir comment sera utilisé les codes qui ont fuités (création d'exploits dédiés) et si d'autres éléments seront publiés dans les prochains jours.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité