Le fabricant de puces d'iPhone TSMC perturbé par un virus

TSMC prévoit une remise en service de l'ensemble de ses chaînes de production le 6 août 2018. (Crédit : TSMC)

TSMC prévoit une remise en service de l'ensemble de ses chaînes de production le 6 août 2018. (Crédit : TSMC)

Le fonctionnement des usines de TSMC a été perturbé vendredi dernier par un virus propagé lors de l'installation d'un nouvel outil. Le fabricant de composants taïwanais fournit les processeurs pour l'iPhone mais l'incident devrait avoir un impact limité sur les smartphones d'Apple.

Un virus a interrompu vendredi soir, 3 août, le fonctionnement des systèmes informatiques du fabricant de composants TSMC, principal fournisseur de processeurs pour l'iPhone d'Apple, qui produit notamment la puce A11 de l'iPhone X. L'industriel taïwanais s'attend à ce que cet incident retarde ses livraisons et entraîne des surcoûts. Mais selon le cabinet de conseil KGI Securities, cette perturbation ne devrait avoir qu'un impact limité sur les iPhone. Ce dernier explique dans une note citée par plusieurs sites que la chaîne d'approvisionnement amont est généralement préparée pour ce type d'incidents et que des composants sont fabriqués en surplus.

Dans un communiqué, TSMC explique de son côté qu'il ne s'agit pas d'une cyberattaque mais d'une erreur intervenue lors du processus d'installation d'un logiciel pour un nouvel outil de ses usines de production. Le virus s'est propagé lorsque l'outil a été connecté au réseau informatique, indique-t-il en précisant que « l'intégrité des données et la confidentialité des informations n'ont pas été compromises ». Environ 80% des outils de l'entreprise ont été remis en service en début d'après-midi hier, dimanche 5 août, et le fabricant de composants prévoit une remise en service complète de ses usines aujourd'hui.
AMD, Intel, Nvidia et Qualcomm parmi les clients de TSMC.

« Nous estimons à 3% l'impact sur notre chiffre d'affaires du 3ème trimestre », précise-t-il en estimant qu'il pourra rattraper les retards au 4ème trimestre. Il maintient ses prévisions de croissance pour 2018 communiquées en juillet. Le fabricant taïwanais ajoute que la plupart de ses clients ont été prévenus et qu'il travaille étroitement avec eux sur le planning de livraison des wafers. Il compte parmi ses clients des fournisseurs de semi-conducteurs comme AMD, Broadcom, Intel, Mediatek, Nvidia, NXP Semiconductor, Qualcomm, ainsi que Sony et, donc, Apple.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité