Le programme HPE GreenLake s'étoffe considérablement

Antonio Neri, CEO de HPE, veut accélérer le déploiement de GreenLake. (Crédit Photo : DR)

Antonio Neri, CEO de HPE, veut accélérer le déploiement de GreenLake. (Crédit Photo : DR)

Le programme de paiement à l'usage GreenLake continue petit à petit à s'étoffer. A l'occasion de Discover, HPE a ajouté Azure Stack HCI et SQL Server de Microsoft à son catalogue. Il a aussi présenté l'offre Lighthouse et le projet Aurora, ainsi que des solutions verticalisées dédiées à la santé et au monde financier.

En 2019, Antonio Neri, CEO de HPE, avait présenté son plan « everything as a service by 2022 » avec comme fer de lance Greenlake, un modèle de paiement basé sur une facturation limitée aux services consommés. Depuis cette date, la firme américaine ne cesse d'étoffer le portefeuille de GreenLake, devenu une activité stratégique du groupe. En effet, cette activité a connu une forte croissance au cours des derniers trimestres. Au Q1 2021, elle a généré 649 M$ en progression de 26% sur un an avec une croissance forte en Europe et au Japon. Face à la presse, Antonio Neri a même indiqué que GreenLake est « l'étoile polaire de tout ce qui existe dans le groupe ».

Pas étonnant donc que l'événement annuel Discover de HPE (qui se déroule en virtuel pour des raisons sanitaires) ait concentré ses annonces autour de GreenLake et de son enrichissement. Antonio Neri a ainsi annoncé l'arrivée d'Azure Stack HCI et SQL Server de Microsoft. Sur le premier point, HPE complète le support des systèmes hyperconvergés comme Simplivity et Nutanix avec la brique Microsoft. Pour mémoire, Azure Stack HCI a été lancé en 2019 et est basé sur Windows Server 2019 Datacenter, l'hyperviseur Hyper-V, la solution de virtualisation du stockage Storage Spaces Direct et de la virtualisation du réseau. Déjà partenaires sur la partie hardware de l'offre, HPE et Microsoft vont un peu plus loin en proposant la solution depuis la plateforme GreenLake. Idem pour les instances SQL Server.

Le projet Aurora et Lighthouse En dehors du partenariat, HPE veut aussi renforcer la sécurité au sein de GreenLake et a dévoilé le projet Aurora. Il s'agit d'une technologie qui vérifie l'intégrité du firmware des puces. Elle est capable de détecter si des malwares veulent modifier les firmwares. Pour cela, le projet Aurora place « une signature numérique » dans le micrologiciel de la puce. A chaque fois que la machine redémarre, le système compare le code du firmware et lance une alerte s'il constate une modification. HPE estime que cette fonctionnalité sera également capable de détecter les tentatives d'altération de l'OS. Par ailleurs, la firme prévoit d'ajouter prochainement des capacités de sécurisation des applications à travers l'acquisition de la start-up Scytale.

Le projet Aurora sera disponible dans le cadre du service GreenLake Lighthouse lancé lui aussi à Discover. Il s'agit d'une console de déploiement de charges de travail sur site où les administrateurs pourront configurer les workloads en quelques minutes. L'objectif est d'automatiser au maximum les tâches manuelles de configuration et de déploiement. De plus, Lighthouse se sert de l'IA pour ajuster le provisionnement du matériel pour une charge de travail particulière et ainsi optimiser les coûts. A noter, l'arrivée d'un autre service, Compute Cloud Console, une offre de gestion unifiée des ressources de calcul. Il complète deux solutions lancées précédemment, Aruba Central pour la gestion des ressources réseaux et Data Cloud Console pour la gestion des ressources de stockage.

Une verticalisation et une spécialisation renforcées Dans sa volonté de basculer dans un modèle IT as a service, HPE décline GreenLake vers certains secteurs d'activité avec des systèmes pré-configurés (matériels et logiciels). Ainsi dans le domaine de la santé, HPE dévoile GreenLake for Electronic Medical Records (EMR) et dans le secteur de la finance, GreenLake for Core Payment Systems. Ce dernier a été réalisé en partenariat avec la société française Lusis, spécialiste des systèmes de paiement. Dans sa stratégie « Edge to Cloud », HPE lorgne aussi du côté des opérateurs de téléphonie mobile pour les accompagner dans le déploiement des réseaux 5G. Dans ce cadre, il vient de lancer GreenLake 5G Core qui comprend la pile logicielle de HPE pour gérer l'infrastructure 5G.

Enfin, dernier étage de cette spécialisation, HPE embarque plusieurs partenaires pour intégrer son catalogue GreenLake. HPE s'est par exemple rapproché de Splunk pour développer GreenLake for Splunk. Les entreprises pourront ainsi gérer leur utilisation des solutions d'observabilité des évènements IT ou de sécurité de Splunk depuis GreenLake.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité