Lenovo, Acer, et Asus continuent de commercer en Russie

Malgré les sanctions américaines, Lenovo, Acer et Asus continuent de commercer en Russie. Les trois sociétés ont refusé toutes les demandes d'interviews à ce sujet. (Crédit Photo : DR)

Malgré les sanctions américaines, Lenovo, Acer et Asus continuent de commercer en Russie. Les trois sociétés ont refusé toutes les demandes d'interviews à ce sujet. (Crédit Photo : DR)

Un rapport de l'université de Yale indique que les fabricants de PC Lenovo, Acer et Asus continuent leurs activités en Russie, en dépit des sanctions américaines.

Alors que la guerre en Ukraine fait rage, près de 600 multinationales ont stoppé toute activité avec la Russie. Pourtant, selon un rapport de l'université américaine de Yale, cité par nos confrères de CRN, le fabricant chinois Lenovo, ainsi que ses homologues taïwanais Acer et Asus défient ouvertement le gouvernement américain en faisant fi des sanctions qu'il a imposées contre Moscou : « Lenovo a refusé toute demande de commentaire sur ce sujet... Non seulement la société est clairement opérationnelle en Russie, mais cette semaine, elle offre même des rabais sur les achats dans le pays. », a déclaré Steven Tian, directeur de recherche au Yale Chief Executive Leadership Institute.

Des risques pour les réfractaires ?

Sur son site, Lenovo déclare : « Où que nos affaires nous mènent, nous sommes fiers de faire les choses correctement - à la fois légalement et honnêtement ». Seulement, l'administration Biden a clairement indiqué qu'elle attendait des multinationales implantées aux États-Unis qu'elles respectent l'interdiction de faire des affaires en Russie. Un responsable américain préférant rester anonyme a rapporté au magazine Bloomberg que les entreprises qui tentent de contrecarrer les sanctions américaines risquent d'être elles-mêmes sanctionnées. En outre, leurs dirigeants pourraient être condamnés à une peine de prison.

Les entreprises Lenovo, Acer, et Asus, n'ont pas souhaité commenter ce rapport et ont refusé toutes les demandes d'interview de CRN. À l'heure actuelle, le fabricant de PC chinois emploie près de 2 000 personnes aux États-Unis, principalement au sein de son siège social de Morrisville, en Caroline du Nord.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité