Les chefs de projets infra voient leur salaire grimper de 7%

Cette année, les plus fortes revalorisations de l'ensemble de la fonction cadre bénéficient aux fonctions liées aux infrastructures IT, souligne Expectra. Crédit. D.R.

Cette année, les plus fortes revalorisations de l'ensemble de la fonction cadre bénéficient aux fonctions liées aux infrastructures IT, souligne Expectra. Crédit. D.R.

En 2017, le salaire national médian des ingénieurs en informatique et télécoms a connu une évolution modérée par rapport à 2016, indique le 15eme baromètre sur les salaires des cadres réalisé par Expectra.Toutefois, dans les métiers liés aux infrastructures, le niveau de rémunération a progressé de 6,8% pour s'établir à 44 440 €.

Avec une hausse d'1,3% en 2017 contre 1,9% l'année précédente, le salaire national médian des ingénieurs en informatique et télécoms a connu une revalorisation mesurée. C'est que montrent les résultats du 15e  baromètre sur l'évolution des salaires des cadres réalisé ce lundi par Expectra. « Alors que chaque hausse de salaire était supérieure à celle enregistrée un an plus tôt, le cru 2017 signale une rupture dans cette tendance », soulignent les auteurs de l'étude. De ce fait, la fonction IT ne se hisse qu'à la 4e place des meilleures progressions de salaire en 2017. Cette année, elle est devancée par les métiers du commercial et du marketing, ceux de la comptabilité et de la finance (+1,9%), ainsi que par les professions liées à l'ingénierie et à l'industrie (+1,8%).   

Toutefois, dans la filière IT, certains profils sous tension ont vu leur salaire progresser sensiblement en 2017. C'est le cas du chef de projet infrastructures dont le salaire est celui qui a le mieux progressé dans tous les métiers confondus, avec une hausse de 6,8% similaire à l'an dernier, soit 44 440 € de rémunération médiane annuelle. Dans cette profession, le nombre d'opportunités de missions n'a pas progressé par rapport à 2016, en particulier, et les compétences en architecture, virtualisation et stockage de données sont très recherchées, d'où cette envolée sur les salaires, souligne Expectra. Deuxième meilleure performance au classement des meilleures revalorisations dans la filière IT,  le responsable informatique avec un salaire médian de 48 500 € en progression de 3,7%. 

Responsables informatique et techniciens réseaux en bonne place Dans l'IT, les meilleures progressions de salaires profitent aussi aux responsables informatiques et aux  techniciens réseaux. Source Expectra. (crédit : D.R.)

AdTech Ad

Avec un salaire médian de 26 400 €, en progression de 2,9%, le technicien réseaux occupe la 3e place des fonctions IT les mieux rémunérées. Selon Expectra, cette revalorisation de la feuille de paie des informaticiens est due aux besoins croissants des entreprises en compétences pour moderniser leurs infrastructures réseaux, accompagner leur transformation numérique et déployer des services dans le cloud cloud (privé /public). A cela s'ajoute la forte dynamique prévue cette année dans les quatre technologies qui tirent l'innovation (les SMACS, ou Social, Mobile, Analytics, Cloud), en hausse de 15 % par rapport à 2016.

Méthodologie

Le baromètre Expectra des salaires cadres est bâti à partir de l'ensemble des postes pourvus par Expectra (intérim, CDD et CDI) sur des profils allant de bac +2 à bac +5. Au total, 70 010 fiches de paie ont été analysées par le cabinet qui présente les rémunérations (médianes, minimales et maximales) et les évolutions de salaire enregistrées sur l'ensemble de l'année 2017 par rapport à 2016.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité