Les dépenses IT en Europe tutoieront une hausse à deux chiffres 2023

Le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France représenteront 51 % du total des dépenses informatiques en Europe en 2024. Les montants investis dans ces trois pays atteindront 9,8 % de plus qu’en 2023, soit 588 Md$. (Crédit photo : Pexels)

Le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France représenteront 51 % du total des dépenses informatiques en Europe en 2024. Les montants investis dans ces trois pays atteindront 9,8 % de plus qu’en 2023, soit 588 Md$. (Crédit photo : Pexels)

Les investissements des entreprises européennes dans leurs systèmes d'information devraient croître de 9,3 % l'an prochain. Les plus forts niveaux de progression seront enregistrés sur les segments des services et des logiciels.

L'Europe connaît une situation économique difficile qui ne devrait que très légèrement s'améliorer l'an prochain, selon le FMI. En dépit de ce contexte, Gartner anticipe que les dépenses IT consenties sur le vieux continent atteindront 1 148 Md$ en 2024, soit 9,3 % de plus que lors des douze mois précédents. Ce n'est pas la première fois qu'un tel découplage est constaté. Cette année, les investissements informatiques sont en effet attendus en hausse de 5,5 % en Europe, alors que le PIB de la région ne progressera que de 1,3 %.

La pénurie de compétences profite aux prestataires

La liste des raisons expliquant le dynamisme du marché comprend notamment la volonté des entreprises d'accroître leurs revenus ainsi que leurs bénéfices. Elle inclut également le souhait de renforcer la sécurité de leurs systèmes d'information, dans un contexte où l'IA ajoute un nouveau niveau de préoccupation face aux menaces. D'ailleurs, Gartner anticipe que les dépenses en matière de gestion des risques et de cybersécurité s'envolent progressent de 16 % à 56 Md$ en 2024 en Europe. Au rang des facteurs favorisant la croissance du marché de l'IT dans la région figure également les difficultés de recrutement des clients, les ressources compétentes étant aspirées par les fournisseurs de technologies et de services. Les DSI sont ainsi privées « des talents nécessaires pour mener toutes les tâches requises », explique John-David Lovelock, analyste chez Gartner. Résultat, elles se « tournent vers les prestataires de services IT pour combler ces lacunes », ajoute-t-il.

Les ESN, VAR et autres intégrateurs peuvent en effet se frotter les mains. En 2024, le segment des services IT sur lequel ils évoluent devrait voir ses revenus s'apprécier de 11,8 % à 427, Md$, après une progression de 10 % cette année. En termes de dynamisme, il ne sera dépassé que par celui des logiciels dont les revenus sont attendus en hausse de 14,5 % à 241,8 Md$. De leur côté, les dépenses orientées vers les data center n'auront pas à rougir de leur performance, Gartner leur prédisant 8 % de croissance (+27 % pour les investissements tournés vers le cloud) pour un montant de 49,9 Md$. Même le segment des terminaux devrait s'afficher en croissance (+4,6 % à 131 Md$), suivi de celui des services de communication (+4,4 % à 287,7 Md$).

Les niveaux de 2021 rattrapés 

Ce tableau optimiste doit toutefois être pondéré. Notamment par le fait que le chiffre d'affaires auquel est promis le marché de l'IT l'an prochain ne va dépasser que de 30 Md$ le niveau atteint en 2019. Autrement dit, il ne s'agit pour le moment que d'un rattrapage. En outre, les clients sont loin d'avoir ouvert en grand les vannes de la dépense. Comme l'explique l'analyste de Gartner John-David Lovelock, « Les DSI européens, qui ont poursuivi une stratégie de croissance à tout prix pendant plus d'une décennie. Ils mettent désormais l'accent sur le contrôle des coûts, l'efficacité et l'automatisation des projets informatiques en cours, tout en réduisant les initiatives informatiques dont le retour sur investissement est plus long. »

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité