Les désistements se multiplient avant le CES 2022

Retrouver une édition physique du CES sans masques n'est vraiment pas pour demain. (Crédit : creative commons / wikipedia)

Retrouver une édition physique du CES sans masques n'est vraiment pas pour demain. (Crédit : creative commons / wikipedia)

En quelques jours, les annulations de présence physique lors du prochain CES de Las Vegas - qui doit se tenir du 5 au 8 janvier 2022 - se sont multipliées. Mais la flambée de cas positifs et le risque sanitaire accru n'ont pas encore empêché les organisateurs de tenir le salon sur site.

Alors que l'on pouvait encore penser que le CES 2022 signerait son retour à un mode traditionnel en se tenant à Las Vegas pour sa prochaine édition, du 5 au 8 janvier 2022, l'explosion du variant Omicron vient jouer les troubles fête. Car si les organisateurs maintiennent pour l'heure l'événement en physique, de nombreux fournisseurs ont indiqué qu'ils quittaient le navire et ont décidé de basculer sur un mode de présentation digital.

Après Meta (Facebook), T-Mobile, Twitter, Amazon ou encore Pinterest, d'autres sociétés sont venues allonger la liste de celles qui vont uniquement participer à cette édition du CES à distance. Ce sera donc désormais aussi le cas pour Lenovo, Google, Microsoft, AT&T, Intel, TikTok, GM ou encore Nvidia et Alphabet Waymo. Le groupe La Poste l'a également annoncé dans un récent communiqué. « Au regard de l'aggravation significative du contexte sanitaire mondial, La Poste a décidé d'annuler sa présence et celle de ses collaborateurs au CES de Las Vegas prévu du 5 au 8 janvier 2022. Pour ces mêmes raisons, La Poste a recommandé aux start-ups qu'elle avait invitées d'annuler également leur déplacement », indique le groupe français.

Un variant Omicron qui inquiète « Après avoir suivi de près les tendances actuelles autour du Covid, il est dans le meilleur intérêt de la santé et de la sécurité de nos employés, clients, partenaires et de nos communautés de suspendre toute activité sur site à Las Vegas », a indiqué Lenovo. Et Google d'annoncer : « Après un examen attentif, nous avons décidé de ne pas être présents sur le salon du CES 2022. Nous avons suivi de près le développement du variant Omicron et avons décidé qu'il s'agissait du meilleur choix pour la santé et la sécurité de nos équipes. Nous continuerons à collaborer étroitement avec le CTA et nos partenaires pour identifier et soutenir les opportunités virtuelles, et nous sommes impatients de partager les dernières innovations de Google avec vous tous ».

Du côté d'Intel, la bascule du physique au virtuel se confirme également : « La santé et la sécurité des employés, partenaires et clients d'Intel sont toujours une priorité absolue. Après avoir consulté les responsables de la santé et dans l'esprit de la politique de sécurité d'Intel, les plans d'Intel pour le CES passeront à une première expérience numérique en direct, avec un minimum de personnel sur site. Les dirigeants d'Intel vous encouragent à nous rejoindre car l'entreprise propose virtuellement tout son contenu et ses expériences CES via la salle de presse Intel », a précisé le groupe. Même mouvement du côté de Microsoft. « Après avoir examiné les dernières données sur l'environnement Covid en évolution rapide, Microsoft a décidé de ne pas participer en personne au CES 2022 », a expliqué un porte-parole de l'entreprise dans un communiqué envoyé par courrier électronique à notre confrère The Verge.

Pas de retour à la normale avant 2023 Le retour à la normale pour un CES ne sera donc pas pour 2022, édition qui devra se contenter d'un modèle hybride après une saison 2021 100% à distance. Pour l'instant, Samsung, LG, Panasonic, Sony, Qualcomm, OnePlus ou encore HTC n'ont pas abandonné leur présence physique à Las Vegas. La semaine dernière, la société organisatrice du CES, la Consumer Technology Association, avait expliqué avoir reçu 42 annulations correspondant à 7% de la surface globale du salon. Pour accéder à la manifestation, les participants devront présenter un schéma vaccinal complet.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité