Les éditeurs de logiciels français ont levé 220 M€ en un an

Sur les 4 derniers trimestres, les éditeurs français ont réalisé en moyenne 4,5 levées de fonds par mois, avec un ticket moyen de 4 M€ par opération (contre 3,7 opérations et 3,2 M€ sur la période précédente). Source Afdel/KPMG

Sur les 4 derniers trimestres, les éditeurs français ont réalisé en moyenne 4,5 levées de fonds par mois, avec un ticket moyen de 4 M€ par opération (contre 3,7 opérations et 3,2 M€ sur la période précédente). Source Afdel/KPMG

Sur un an, à fin juin, les tours de table réalisés par les éditeurs de logiciels français ont globalement augmenté, en nombre et en valeur, avec une moyenne de 18 millions d'euros investis chaque mois, indiquent l'Afdel et KPMG. Les projets matures ont levé des montants importants et les premiers tours de table ont également progressé.

Selon le baromètre publié par l'Afdel* et KPMG, les levées de fonds ont été plus fréquentes et plus importantes pour les éditeurs français de logiciels entre juillet 2013 et juin 2014, par rapport aux 12 mois précédents. A la fin du mois de juin, 55 opérations avaient été réalisées pour un montant total de 220 millions d'euros, contre 45 opérations et 142 millions d'euros entre juillet 2012 et juin 2013. 

Le baromètre souligne une progression importante sur les projets matures. Sept opérations ont dépassé les 10 M€ avec une participation d'investisseurs étrangers dans 86% des cas et des investissements publics directs dans 57%, les uns comme les autres privilégiant les opérations significatives, notent KPMG et l'Afdel. La levée plus forte a été effectuée par l'éditeur Talend, créé il y a 8 ans. Il a obtenu 29 M€ au 4ème trimestre 2013. Installé depuis le début entre la France et la Californie, il développe des solutions d'intégration de données en Open Source. Au 2ème trimestre 2014, c'est une levée de près de 21 M€ - à laquelle la BPI a participé - qui a bénéficié à l'éditeur suresnois Voluntis. Spécialisé dans la e-santé, il a été fondé en 2001 et il est également implanté outre-Atlantique (à Boston). Champion 2014 du pôle de compétitivité Systematic, Voluntis développe des logiciels permettant d'accompagner le traitement de maladies chroniques (diabète, hémophilie). 

2ème édition du Baromètre Afdel/KPMG sur les levées de fonds des éditeurs français

Parmi les autres levées supérieures à 10 M€, le baromètre rappelle les opérations réalisées par Scality (17 M€), Talentsoft (15 M€) et Kyriba (14 M€) au 3ème trimestre 2013, par Synthesio (14 M€) au 1er trimestre 2014 et par Novapost (13 M€) au dernier trimestre. Trois autres sociétés ont levé entre 5 et 10 M€ : Commerce Guys, Prestashop et Sequoia Soft (**). Toutefois, en dehors de ces tours de tables importants, la levée moyenne mensuelle est beaucoup moins haute. Entre juillet 2013 et juin 2014, elle s'établit à 1,7 M€ en ne tenant pas compte des 10 opérations de plus de 5 M€. L'Afdel et KPMG soulignent que le marché français se caractérise plutôt par de petites levées de fonds. Plus de la moitié de celles-ci (55%) se situant entre 0,5 et 1,5 M€. Le baromètre ne recense que les levées supérieures ou égales à 500 000 euros. Il fait par ailleurs apparaître que 46% des opérations ont porté sur des premiers tours de table (avec une moyenne de 1,2 M€), dont KPMG souligne la vigueur, et 26% sur des deuxièmes tours de table (3 M€ en moyenne). L'Afdel rappelle de son côté qu'elle a constitué dès sa création une Commission pour travailler sur le rapprochement entre investisseurs et éditeurs.

Baromètre KPMG AFDEL
Sur la 2ème édition du baromètre KPMG/Afdel, la part des fonds levés destinés aux investissements technologiques et au recrutement a augmenté.


(*) Afdel : Association française des éditeurs de logiciels et solutions Internet.
(**) Installée dans la Silicon Valley, Scality a développé une plateforme de stockage distribuée. Talentsoft édite des logiciels de gestion du capital humain en mode SaaS, Kyriba, des solutions de gestion de trésorerie dans le cloud et Synthesio a mis au point des outils d'écoute et analyse des réseaux sociaux. Spécialisé dans la numérisation des documents et demandes RH, Novapost propose la solution SaaS PeopleDoc.
Commerce Guys et Prestashop fournissent des solutions de e-commerce et Sequoia Soft, des solutions de gestion hôtelière. Ce dernier a racheté en juin à Cegid son offre Yourcegid CRH (Hôtel Restaurant).

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité