Big Data : Fleur Pellerin présente son plan inspiré par l'Afdel

Fleur Pellerin, mercredi, à la soirée de l'Afdel

Fleur Pellerin, mercredi, à la soirée de l'Afdel

La France a raté la révolution Internet et celle des moteurs de recherche, elle ne peut rater celle du big data. Un secteur où les ressources ne manquent pas, ni les emplois à créer.

Le lobbying (au bon sens du terme) sert à quelque chose, l'Afdel peut en témoigner. Chargée par Fleur Pellerin de "plancher" sur les technologies de rupture en particulier le big data, l'Association des éditeurs a remis des conclusions suivies d'effets. Mercredi soir, lors de la réunion annuelle de l'Afdel, la Ministre du numérique a présenté son plan big data, un plan largement inspiré des conclusions de la commission spécialisée de l'Afdel.

Fleur Pellerin va mettre en place quatre types de mesures : des formations, la création d'un centre de ressources technologiques pour les start-ups en big data, le lancement d'un fonds d'amorçage spécialisé, l'animation de différents éco-systèmes verticaux en big data afin que se rencontrent fournisseurs et clients.

10 000 emplois directs créés en cinq ans

Même si le plan en est encore aux grandes lignes, le sujet avance, l'heure est à la mobilisation. L'ambition est grande. La Ministre et l'Afdel parlent pour la France de 10 000 emplois directs créés en cinq ans et d'une création de valeur de 2,8 milliards d'euros. Dans le monde, ce serait 4,4 millions d'emplois d'ici 2015 selon le cabinet Gartner.

La France souligne l'Afdel est particulièrement bien disposée pour le big data puisque nous avons beaucoup de mathématiciens et de spécialistes en sécurité. Conclusion de Jamal Labed, le Président de l'Afdel : « Nous avons tous les atouts pour faire de notre pays un pôle d'expertise mondial du Big Data. Les domaines d'applications sont extrêmement nombreux, par exemple dans les réseaux intelligents, la santé, la météorologie et le commerce. La France a toutes les cartes en main pour conquérir une position de leader dans cette quatrième révolution industrielle qui a déjà commencé ».

Il reste juste une petite précision à apporter, concernant l'investissement des pouvoirs publics en big data. L'Afdel avait préconisé 300 millions d'euros. On attend la réponse du Gouvernement.

pour aller plus loin :
https://www.distributique.com/actualites/lire-bertrand-diard-et-l-afdel-veulent-un-plan-big-data-en-france-19867.html
https://www.distributique.com/actualites/lire-big-croissance-pour-le-big-data-19577.html
https://www.distributique.com/actualites/lire-7-projets-big-data-selectionnes-comme--investissements-d-avenir--et-ce-n-est-qu-un-debut-20076.html

 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité