Logiciels : début de reprise en France, mais moins fortement qu'aux Etats-Unis

Jamal Labed, Président de l'Afdel

Jamal Labed, Président de l'Afdel

Vous avez bien lu. La très sérieuse Afdel, après une enquête des cabinets d'étude Pierre Audoin et CXP, estime que le marché échappe à la décroissance et anticipe un léger rebond. Surtout grâce à l'international et au SaaS.

L'Afdel publie une nouvelle édition de son baromètre Cockpit, il porte sur le deuxième semestre 2012. Par rapport au même semestre de 2011, l'activité des éditeurs de logiciels français  a baissé de 0,1%. Les logiciels d'infrastructure et de plateforme chutent de 0,7%, les logiciels applicatifs de 0,6%, en revanche le SaaS bondit de 23,5%.

Le baromètre anticipe une croissance de 0,7% pour l'année 2013, avec -0,4% pour la partie  logiciels d'infrastructure et de plateforme, mais +0,2% pour les logiciels applicatifs et +25,7% concernant le SaaS. Ce rebond attendu est la vraie nouvelle du Cockpit. Les grands comptes restent solides, les ETI reviennent à la croissance, les investissements sans cesse retardés se débloquent enfin. Peut-être pas dans des proportions fortes mais suffisamment pour indiquer une reprise du marché. A contrario, les TPE sont sinistrées.

Cette reprise est toutefois inférieure à celle attendue aux Etats-Unis. C'est le regret de Jamal Labed, Président de l'Afdel. Les 0,7% de croissance dans l'hexagone contrastent avec les +  4,5% attendus outre-atlantique ou les 2,4% prévus en Europe de l'Ouest. Les éditeurs français vont d'ailleurs miser fortement sur leur développement à l'international, le SaaS et l'innovation produits, trois critères en tête de leurs axes de croissance.

L'international passe par la distribution

L'international passe par la distribution, à 42%, l'accompagnement par les équipes basées en France, à 19%, la création de filiale pour 15%, la création de bureaux commerciaux, 11%, le rachat d'un éditeur local, 7%, une joint-venture, 7%.

Ce retour de l'optimisme se vérifie dans un chiffre, 62% de éditeurs attendent une hausse de leur activité (dont 11% une forte hausse), ils étaient 53% au S2 2011. Tous les secteurs clients se montrent dynamiques, sans l'être fortement, seuls les transports tournent en négatif, inversement les « utilities » sont fortement en hausse.

Par catégorie de logiciels, les applications métiers, la paie/RH , la BI, les plates-formes d'intégration, la sécurité, sont en hausse au S2 2012 et poursuivront sur cette tendance. Trois secteurs sont en négatif au S2 2012 : la comptabilité / finances, la partie SCM / SRM / logistique etles outils de développement.

Le baromètre ne dissimule pas une certaine dégradation du tissu économique des éditeurs. Si l'optimisme revient, le quart des éditeurs affiche une baisse de leur carnet de commandes, 29% réduisent leurs dépenses, 11% devraient licencier.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité