Les investissements en cybersécurité vont encore augmenter en 2021

Selon le cabinet d'études GlobalData, les dépenses en cybersécurité seront en hausse cette année. (Crédit Garik Barseghyan/Pixabay)

Selon le cabinet d'études GlobalData, les dépenses en cybersécurité seront en hausse cette année. (Crédit Garik Barseghyan/Pixabay)

En 2020, les vols de données ont atteint des records : pas moins de 12 milliards de données ont été compromises et les attaques par ransomwares ont augmenté de près de 60 %.

Les dépenses consacrées à la cybersécurité dans le monde devraient augmenter de 10 % cette année, pour atteindre 60,2 milliards de dollars. L'annonce de ces estimations fait suite aux déclarations selon lesquelles l'année 2020 a connu des niveaux records en termes d'intrusions, de compromissions de données, et d'attaques de ransomwares. C'est ce qu'affirme le cabinet de recherche GlobalData, qui a précisé que sa prévision de croissance de 10 % résultait de son scénario actuel le plus favorable, en supposant donc que les tendances établies se poursuivent. 

Dans sa prévision, le cabinet de recherche a tablé sur un premier semestre 2021 encore marqué par des restrictions liées à la crise sanitaire et par une baisse de l'activité, et estimé que l'impact lié à l'approbation des vaccins et des campagnes de vaccination se ferait sentir à partir du milieu de l'année. Dans le pire des cas, la croissance des investissements dans la cybersécurité serait, au minimum, de l'ordre de 6,6 %, soit 57,7 milliards de dollars, ce qui laisse supposer que l'économie mondiale aura été plus sévèrement touchée par les mesures de confinement et les nouvelles variantes du coronavirus.

Le télétravail gonfle les dépenses en sécurité  « Ces prévisions de dépenses surviennent à un moment où les acteurs de la menace multiplient les tentatives de violation des utilisateurs », a affirmé GlobalData. Selon le cabinet de recherche, 12 milliards de données ont été compromises l'an dernier. Surtout, les attaques connues de ransomwares ont augmenté de près de 60 %. « Un record absolu », selon GlobaData. Cette hausse a été attribuée à une mauvaise configuration des bases de données dans le cloud et à des campagnes de phishing visant des travailleurs distants mal sécurisés et insuffisamment sensibilisés aux bonnes pratiques en matière de cybersécurité.

Ces chiffres ne devraient pas non plus diminuer en 2021, car le travail à domicile et l'enseignement à distance soutenus par des projets de transformation numérique accélérée devraient maintenir ces tendances. « Les plus grandes menaces sont toujours celles qui ne sont pas encore connues, comme le montrent la découverte, fin 2020, de la campagne de menaces persistantes avancées Sunburst, liée à l'injection de codes malveillants dans la très populaire plate-forme de surveillance réseau SolarWinds Orion, et les intrusions ultérieures dans d'autres systèmes », a déclaré Matthew Ball, analyste en chef de Canalys. « L'engagement des services de cybersécurité professionnels à répondre à ce dernier incident est l'un des nombreux facteurs qui va soutenir l'investissement cette année, et de nombreux autres investissements auront lieu dans des solutions plus récentes capables d'atténuer les menaces émergentes ».

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité