Les revenus d'Intel en hausse de 23% au 1er trimestre

Les puces Tiger Lake dévoilées au CES 2020 devraient voir le jour à la mi-2020 selon le CEO d'Intel. (Crédit : Intel)

Les puces Tiger Lake dévoilées au CES 2020 devraient voir le jour à la mi-2020 selon le CEO d'Intel. (Crédit : Intel)

Avec des résultats solides au premier trimestre 2020, Intel s'est fixé trois priorités pour l'année : maintenir sa production, augmenter sa capacité de fabrication 10 nm, et livrer Tiger Lake et un Xéon basé sur Ice Lake.

En affichant de solides résultats au premier trimestre 2020, Intel montre qu'elle a surmonté les premiers impacts du Covid-19. L'entreprise confirme aussi la livraison de son prochain processeur Tiger Lake vers le milieu de l'année, et prévoit d'augmenter sa capacité de fabrication. Le directeur général d'Intel, Bob Swan, a également félicité son personnel, resté mobilisé malgré la montée en puissance de la pandémie. Il a promis une aide de 100 millions de dollars à ses employés, et une reconnaissance spéciale pour ceux qui sont venus travailler pour maintenir l'activité de l'entreprise.

Intel a déclaré un revenu net de 5,7 milliards de dollars, en augmentation de 42 % par rapport à l'an dernier, sur un revenu de 19,8 milliards de dollars, en augmentation de 23 % par rapport à la même période. Pour le second trimestre, le fondeur prévoit une légère baisse de ses revenus, à 18,5 milliards de dollars.

Forte demande autour des datacenters

Les activités d'Intel dans le domaine des données ont explosé, en particulier celles de son Data Center Group (DCG) centré sur Xeon, dont les revenus ont augmenté de 43 % pour atteindre 7 milliards de dollars. Quant au Client Computing Group, spécialisé dans le PC, il a connu une croissance plus lente, en hausse de 14 %, pour atteindre 9,8 milliards de dollars. Intel a attribué la croissance du DCG à la forte demande de produits pour les datacenters et pour le cloud. Cependant, le fondeur a déclaré qu'il s'attendait à une baisse de la demande de la part des administrations et des entreprises au cours du second semestre de cette année.

De même, Intel attribue la hausse de la demande de PC portables au télétravail : « Le secteur a connu une croissance de 19 % par rapport à l'an dernier », a déclaré le fondeur. (Cependant, le prix de vente moyen des ordinateurs portables a légèrement baissé, de 3 %, probablement parce que les consommateurs se sont surtout orientés vers les offres promotionnelles). Les ventes de PC desktop ont chuté de 2 %, même si les prix moyens ont augmenté de 4 %. Cependant, Intel ne pense pas que la demande de PC portables se poursuivra nécessairement, du fait notamment d'une contraction globale du PIB au fil de l'exercice 2020.

Tiger Lake, Ice Lake et les capacités de fabrication

À l'occasion du dernier CES, Intel avait confirmé que sa puce Tiger Lake serait livrée dans le courant de l'année 2020. Lors de l'annonce des résultats du 1e trimestre, Bob Swan a déclaré que la puce à 10 nm serait commercialisée vers le milieu de l'année, sans fournir d'autres détails. « Plus de 50 portables Tiger Lake seront commercialisées cet été », a-t-il ajouté. « Ce sera un grand lancement et nous nous en réjouissons ».


Lors de la présentation de ses résultats trimestriels, Intel a dévoilé aux investisseurs et à ses clients ses priorités pour l'année 2020. (Crédit : Intel)

Swan a également déclaré que le passage d'Intel à la fabrication à 10 nm était encourageant. Par rapport à l'ancien processeur Ice Lake 10 nm, et afin d'éviter les pénuries d'approvisionnement, le fondeur a prévu deux fois plus de CPU Tiger Lake en réserve. « Cela donne une bonne indication sur l'amélioration de nos performances en termes de production en 10nm », a déclaré George Davis, directeur financier d'Intel, lors de la communication des résultats. La crise sanitaire n'a pas non plus affecté la capacité d'Intel à retrouver son ancien rythme de production « Tick Tock » en deux temps », a déclaré M. Swan. « Intel fabriquera des produits en 10 nm jusqu'à la fin de l'année 2021, et passera au 7 nm au cours du quatrième trimestre 2021 », a-t-il précisé.

Bob Swan a également déclaré qu'Intel continuait à investir dans la capacité de fabrication de wafer (plaque de silicium) de, afin d'assurer un stock suffisant de processeurs à ses clients. « Nous sommes en bonne voie pour ajouter suffisamment de capacité de production de wafer cette année afin de répondre à la demande du marché et ramener nos stocks d'unités pour PC à des niveaux plus normaux », a déclaré M. Swan. « La demande actuelle de PC a augmenté en raison du travail à domicile et de l'apprentissage en ligne pour les besoins éducatifs. Mais le maintien de cette demande au second semestre est plus incertain ».

Dans le domaine des datacenters, le prochain lancement d'Intel aura lieu au quatrième trimestre de cette année, avec le lancement d'une puce Xeon basée sur Ice Lake. « Comme d'autres géants de la technologie, Intel a refusé de donner des perspectives pour toute l'année 2020 », a fait remarquer Patrick Moorhead, directeur de Moor Insights, les perspectives à long terme étant incertaines en raison du Covid-19. « Néanmoins, Intel a maintenu ses perspectives pour le second trimestre, et c'est une bonne chose », a-t-il déclaré.

Des mesures pour lutter contre le coronavirus

Intel semble être très au fait du respect des obligations contractuelles et de ses autres engagements. L'entreprise a notamment précisé que l'état de sa production garantissait le respect de ses délais de livraison à 90% et qu'elle avait contracté 10,3 milliards de dollars de dettes pour renforcer sa liquidité financière.

Pour combattre le virus, Intel a également lancé un programme appelé Pandemic Response Technology Initiative, avec une dotation de 50 millions de dollars pour accélérer la recherche médicale et scientifique, améliorer l'accès à l'apprentissage en ligne, ainsi qu'un fonds d'innovation pour les employés. Intel a également déclaré avoir fait don de 10 millions de dollars pour soutenir les actions de secours dans le monde entier, et avoir fourni plus d'un million d'équipements personnels EPI aux équipes de secours. Intel s'est également associée à Medtronic et à Dyson pour contribuer à la création de ventilateurs, et avec Lenovo et BGI Genomics pour accélérer l'analyse du génome du Covid-19. Enfin, le fondeur a accordé aux chercheurs et aux scientifiques le libre accès à la propriété intellectuelle. Concernant l'organisation interne, la « grande majorité » des salariés d'Intel travaillent à domicile, et l'entreprise a dépensé plus de 100 millions de dollars à certaines prestations, « par exemple, la prise en charge de personnes dépendantes », comme l'a déclaré Intel.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité