Les spécialistes de la donnée comptent parmi les mieux payés

En 2017, les salaires des data analysts et des responsables de la protection des données ont été revalorisés, selon PageGroup. Crédit. D.R.

En 2017, les salaires des data analysts et des responsables de la protection des données ont été revalorisés, selon PageGroup. Crédit. D.R.

Le cabinet PageGroup, dans sa dernière étude sur les rémunérations en Ile-de-France, observe des hausses de salaires dans les métiers liés à l'analyse et à la protection des données. Dans ces spécialités, les rétributions 2017 dépassent les 80 000 € annuels, selon le niveau d'expertise. Le concepteur d'expérience utilisateur est également recherché, payé jusqu'à 60 000 € bruts annuels.

Dans sa dernière étude sur les rémunérations, le cabinet PageGroup est revenu sur les évolutions de salaires de 734 métiers répartis sur 23 secteurs professionnels au cours de l'année 2017, dont  ceux des systèmes d'information. Pour réaliser son enquête, le cabinet de recrutement s'est appuyé sur des entretiens effectués par son réseau de consultants auprès de candidats en Ile-de-France et sur une analyse précise de données issues de sa base informatique. Les résultats montrent que dans l'IT, certains profils hautement qualifiés ont vu leur salaire progresser en 2017.

Les architectes, les data analysts, les cyberspécialistes, les responsables de la protection des données, les CISO ainsi que d'autres experts métiers en mesure de garantir une réponse immédiate aux situations complexes des entreprises sont de plus en plus sollicités, fait remarquer le cabinet dans son classement. « La très grande majorité de nos clients sont en recherche de profils data et investiguent le volet réglementaire associé », soulignent les auteurs de l'étude. On sent, derrière ces demandes, la montée en puissance des projets de mise en conformité sur la protection des données. L'échéance de mise en application du GDRP se rapproche.



PageGroup note des progressions de salaires entre 206 et 2017 dans les métiers des études et du développement. Source: PagegroupAdTech Ad

Parmi les catégories qui ont profité de rémunérations plus attractives en 2017, figurent l'architecte des systèmes d'information (de 80 000 à 120 000 €  selon le niveau d'expertise), les data miner, data analyst ou data scientist (entre 35 000  et 80 000 €), le consultant ERP/BI/CRM (entre 38 000 et 80 000 €) et l'analyste métier ou business analyst (de 32 000 jusqu'à 70 000 € selon le niveau d'expertise).

L'UX Designer doit maîtriser plusieurs domaines

Selon le cabinet, le cloud et la transformation digitale en cours conduisent à une mutation des métiers de l'informatique et de l'ensemble  de l'écosystème (constructeur/service). En SSII, la logique consiste à proposer aux clients des solutions globales du stockage à la production et à la diffusion de données, explique PageGroup. Les métiers de l'informatique, au-delà du socle de compétences, évoluent avec des contours de moins en moins clairs entre le service, l'intégration et le conseil, ce qui induit une plus grande polyvalence et la nécessité pour les dirigeants d'anticiper sur des cycles de plus en plus courts.  

L'une des autres professions en vogue identifiée par PageGroup est l'UX Designer, spécialisé dans la conception d'expérience client. Il est défini comme un poste très complet qui requiert une excellente connaissance de différents sujets comme la  recherche/science cognitive, la technique/architecture de l'information, ou encore l'application de la méthodologie agile. En conséquence, ces professionnels peuvent être rémunérés jusqu'à 60 000 € bruts annuels.



Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité