Les trimestres difficiles s'enchaînent pour Dell

Jeffrey Clarke, directeur des opérations de Dell : « La demande pour les serveurs traditionnels s'est améliorée au cours du trimestre, et la demande pour les serveurs dédiés à l'intelligence artificielle continue d'être forte [...]. » (Crédit photo : Dell)

Jeffrey Clarke, directeur des opérations de Dell : « La demande pour les serveurs traditionnels s'est améliorée au cours du trimestre, et la demande pour les serveurs dédiés à l'intelligence artificielle continue d'être forte [...]. » (Crédit photo : Dell)

Les ventes de PC et d'infrastructures de Dell ont respectivement baissé de 11 % et 12 % au cours du troisième trimestre 2024 du fabricant. En dépit de la bouffée d'air frais apportée par les serveurs pour l'IA, le quatrième trimestre ne se présente guère mieux.

Impacté par les difficultés du marché des serveurs et des postes de travail, Dell ne parvient pas à remettre ses ventes et ses bénéfices opérationnels sur une pente ascendante. Au cours du troisième trimestre de son exercice 2024 (clôture au 3 novembre), le Texan a réalisé 22,2 Md$ de chiffre d'affaires, contre 24,7 Md$ un an plus tôt. De 10 %, ce recul d'activité pour le cinquième trimestre consécutif s'est accompagné d'une baisse de 16 % à 1,48 Md$ du résultat opérationnel. En revanche, le résultat net s'est établi à 1 Md$, bondissant ainsi de 317 % d'une année sur l'autre, sous l'effet d'une réduction de 1 Md$ des pertes financières.

Toutes les grandes branches du fournisseur ont contribué négativement à l'évolution de son activité trimestrielle. Les plus grosses difficultés ont été subies par la division Infrastructure Solutions Group (ISG) qui a perdu 12 % de chiffre d'affaires à 8,5 Md$ et 22 % de résultat opérationnel à 1,06 Md$. Celle-ci englobe notamment les ventes de solutions de stockage dont les 3,8 Md$ de revenus trimestriels traduisent un repli de 13 % d'une année sur l'autre.

Les ventes de serveurs pour l'IA progressent

Quant aux livraisons de serveurs et d'équipements réseaux, également prises en charge par la division  ISG, elles ont perdu 10 % de leur valeur à 4,6 Md$. « La demande pour les serveurs traditionnels s'est améliorée au cours du trimestre, et la demande pour les serveurs dédiés à l'intelligence artificielle continue d'être forte [...] », a pondéré Jeffrey Clarke, le directeur des opérations de Dell. Dans le détail, Dell indique avoir livré pour 0,5 Md$ de serveurs optimisés pour l'IA lors du trimestre écoulé. Et, à la fin dudit trimestre, les arriérés de commandes pour ces équipements se situaient à 1,6 Md$.

Dans le domaine des PC et autres dispositifs d'informatique personnelle, Dell n'a pas vraiment fait mieux. Sa division Client Solutions Group (CSG) n'a généré que 12,2 Md$ de facturations, soit 11 % de moins qu'au troisième trimestre de l'exercice 2023. Son résultat d'exploitation s'est réduit de 13 % à 925 M$. « La dynamique de la demande observée en juin et en juillet s'est poursuivie en août, mais s'est ralentie à mesure que le trimestre avançait », a déclaré Jeffrey Clarke. La baisse de revenus de la division a été particulièrement marquée sur le segment des particuliers (-19 % à 2,4 Md$) mais découlé aussi d'une contre-performance sur le segment des entreprises (-8 % à 9,8 Md$).

Une baisse de revenus d'au moins 10 % prévue au T4

Dans un contexte où les entreprises restent prudentes au regard de l'environnement macroéconomique, Dell anticipe un chiffre d'affaires compris entre 21,5 et 22,5 Md$ pour le compte de son quatrième trimestre 2024. À titre de comparaison, le quatrième trimestre 2023 s'était soldé par un chiffre d'affaires de 25 Md$.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité