Livingstone rassure les revendeurs pour passer à l’indirect

(03/10/03) - 3% des recettes c'est ce que pèse les ventes indirectes dans l'activité totale de Livingston. Autant dire rien. Pourtant, depuis deux ans, le loueur veut collaborer avec des partenaires Vars, intégrateurs et mainteneur. Reste que « nous avions du mal à les séduire car beaucoup craignaient que nous leur prenions leurs clients», explique Jean- Bruno Michel, le directeur de la division informatique de Livingstone France. Pour lever ces appréhensions, le loueur a formalisé mi-septembre un programme partenaires qui inclut notamment une clause au travers de laquelle il s'engage à ne pas adresser les clients de ses partenaires. Le dispositif prévoit en outre un niveau d'agrément de base qui assure aux revendeurs une marge comprise entre 10 et 15%. Moyennant un certain engagement de chiffre d'affaires à définir, les revendeurs peuvent également prétendre aux labels Platinium et Gold qui leur assurent respectivement, en plus des marges de bases, une rétribution par chèque cadeaux et sous forme de marges arrières. Livingston a déjà promu son programme auprès des 350 revendeurs avec qui il a déjà eu l'occasion de collaborer et s'apprête le faire auprès de 500 revendeurs prospects. le loueur table sur un taux de retours positifs qui devrait lui permettre de réaliser 10 à 15% de son chiffre d'affaires en informatique grâce aux vente indirectes.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité